Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Economie

« Allo Taxi n’akà » - L’entreprise qui s’est inspirée du modèle Uber

Publié le mardi, 02 janvier 2018

Révolutionnaire. Fondée par la jeune et ambitieuse Koloina Ranaivo Rajaonarisoa, « Allo Taxi n’akà » est une plateforme qui propose un service novateur aux usagers du transport urbain à Antananarivo. En fait, l’entreprise en question s’est inspirée du modèle Uber afin d’instaurer un service de taxi rapide et sécurisé au sein de la ville des mille.

A cet effet, le service proposé est très pratique : il permet aux usagers de bénéficier des services d’un taxi, à n’importe quelle heure et à n’importe quel endroit de la Capitale. Pour ce faire, les clients doivent juste prendre contact avec la plateforme par téléphone, par sms ou encore via la page Facebook de cette dernière. Ils doivent également indiquer quand et où le taxi doit les récupérer.  Par la suite, « Allo Taxi n’akà » se charge de trouver un taxi pour le client en question; il s’assure aussi à ce que le taxi arrive le plus rapidement possible auprès de l’intéressé. Afin d’assurer la sécurité des clients, l’entreprise a choisi de collaborer avec des chauffeurs de taxi, triés sur le volet. D’ailleurs, depuis sa création en novembre 2017,  ladite plateforme enregistre plus de 300 taximen à son effectif. Et ce nombre augmente continuellement puisque « Allo Taxi n’akà » attire de nombreux taximen.
Gagnant-gagnant. Grâce à cette nouvelle plateforme, tout le monde y trouve son compte. En ce sens, les clients peuvent bénéficier 24h/24 et 7j/7 des services d’un taxi. Pour ce qui est des taximen, ces derniers peuvent considérablement réduire leur dépense, étant donné qu’ils évitent de rouler à vide. De son côté, « Allo Taxi n’akà »  prend une commission de 10 % sur chaque course. Certes, faire appel aux services « d’Allo Taxi n’akà » a un prix. Cependant, il faut dire que les prestations de cette plateforme, principalement axées sur la disponibilité, la rapidité et la sécurité, valent bien la peine qu’on mette la main au porte- monnaie.   
Recueillis par Marinà R.

Fil infos

  • Emergence de Madagascar - Une majorité présidentielle s'avère indispensable à l'Assemblée nationale
  • Acquisition illicite de terrains - Un vice-président du Sénat soupçonné de détournement de biens publics
  • Violence basée sur le genre - Mialy Rajoelina prête à organiser une conférence internationale à Madagascar
  • Gestion de la Capitale - L'immobilisme de Lalao Ravalomanana agace
  • Président de la République  à Antsiranana - « Les travaux du « velirano » commenceront dans un mois »
  • Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux
  • Industrie sucrière de Brickaville - Andry Rajoelina siffle la fin des conflits
  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes

La Une

Editorial

  • Par amour !
    « Et l'amour en est le plus grand ! » Tel est le thème-phare cher au TGV/MAPAR. Une « profession de foi » que Rajoelina Andry Nirina porte en lui dans la profondeur de son cœur et de son âme, et cela, depuis sa tendre enfance et qu'il aime témoigner à tout vent, n'importe où et n'importe quand. A Ambilobe ou à Amboasary Atsimo ou à Toamasina ou à Antsiranana ou même à … Paris, Zandry Kely ne cesse de partager à quiconque qui veut l'entendre son amour pour sa patrie, pour ses compatriotes surtout ceux dans la tourmente. Une conviction voire un credo que le leader de la Révolution Orange, Rajoelina Andry, devenu Président de la République de Madagascar entend « prêcher » haut et fort. Le livre « Par Amour de la Patrie », à l'allure d'une autobiographie, qu'il publiait chez « Les guetteurs du Vent » à…

A bout portant

AutoDiff