Publié dans Economie

Journée de la femme rurale - Participation féminine au développement de Madagascar

Publié le dimanche, 15 octobre 2017

 

La journée de la femme rurale est célébrée le 15 octobre. Cette journée internationale de la femme rurale met en évidence le rôle de la gent féminine dans la promotion des activités économiques en milieu rural, notamment en ce qui concerne l'agriculture. Cette mise en évidence du rôle de la femme a surtout comme objectif d'améliorer la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté. Célébrer cette journée, pour la croissance de la situation rurale, implique l'octroi à ces femmes les crédits nécessaires pour leurs activités ainsi que leur donner l'accès aux systèmes d'épargne. Cette journée vise aussi à promouvoir leurs compétences économiques dans le secteur bancaire. Le thème de cette année 2017 pour cette journée est « une agriculture adaptable au climat pour l'égalité des genres et l'émancipation des femmes et des filles rurales. » Madagascar, étant un pays victime du changement climatique, vise à améliorer également la situation des femmes en adoptant des programmes qui œuvrent pour l'égalité des genres.

 

Notre pays se classe à la 37ème place en ce qui concerne la participation de la femme aux activités économiques dans le « Global Gender Gap Index 2014 ». Etant un pays à vocation agricole, Madagascar se doit d'appuyer les femmes dans le milieu rural afin qu'elles puissent accéder aux techniques et ressources agricoles productives. Les femmes malgaches font alors partie des acteurs dans le développement de ce milieu et dans cet élan, celui du pays. Pour ce faire, la Fédération des femmes paysannes de Madagascar s'est associée à l'organisation Entreprendre au féminin océan Indien (Efoi) qui regroupe les femmes entrepreneures de la Grande île. Cette association a été mise sur pied avec l'aide du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), garant d'un développement pour les pays comme le nôtre. Selon les Nations unies, « les femmes sont des puissants catalyseurs de changement qui permettront de relever les défis liés aux changements climatiques. » Ces femmes rurales malgaches ont donc une grande place parmi ceux qui vont aider Madagascar dans l'amélioration de sa situation économique.

Propos recueillis par Andrea Razafi.

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

La Une

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff