Publié dans Economie

Produits pharmaceutiques - La nécessité d’une meilleure connaissance pour tout préserver

Publié le jeudi, 12 octobre 2017

Le secteur pharmaceutique est un secteur délicat à Madagascar. En effet, d’un côté, la plupart de la population malgache ne connait pas vraiment les différents types de médicaments et se contente juste d’acheter ce que le médecin lui prescrit. Dans la majorité des cas, les malades ne sont pas vraiment curieux vis-à-vis de leur maladie mais plus particulièrement vis-à-vis des médicaments qu’ils avalent. Ils ne prennent alors presque jamais le temps de lire attentivement la notice incluse dans le médicament, afin de mieux connaitre tous les éléments contenus dans celui-ci et les effets qu’il pourrait avoir sur l’organisme.

D’un autre côté, au niveau des prix, certains médicaments reviennent chers donc certains ménages ont recours au marché noir étant donné que leur pouvoir d’achat n’arrive pas à bout des prix dans les pharmacies. Pourtant, l’achat d’un médicament au marché noir est un vrai danger pour le malade mais aussi pour le secteur concerné. Car déjà, on ignore la vraie provenance de ces médicaments, ensuite, ces derniers peuvent être périmés mais les vendeurs truquent les dates afin de pouvoir les vendre. Enfin, ces différents commerces nuisent véritablement au secteur formel des produits pharmaceutiques. Vu la situation donc, sensibiliser les consommatteurs sur le secteur pharmaceutique est vraiment nécessaire afin préserver les malades mais également afin de faire prospérer le secteur. Mieux connaitre ses médicaments permet de mieux se soigner. A cet effet, dans le cadre du 27ème congrès de la fédération pharmaceutique de l’océna Indien, un salon dédié à la pharmacie sera organisé par l’Association des pharmaciens de Madagascar au début du mois prochain. Un évènement pour faire connaitre les médicaments aux consommatteurs mais également aux professionnels qui en préscrivent à leurs patients. 

 Propos recueillis par  Rova R. 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Arriérés du sommet de la francophonie 2016 - Des prestataires ruinés par la présidence
  • Affaire Ametis - Le syndicat des agents des impôts monte au créneau
  • Ministère des Finances et du Budget - La gabegie d’un directeur général stoppée net !
  • Droits humains à Madagascar - Le harcèlement des activistes préoccupe Amnesty international
  • Face à l’Iem de Rajoelina - Les pompiers de service du Hvm à la rescousse
  • Vision 2030 de Rajaonarimampianina - Un programme à la va-vite…
  • Suspicion de corruption à l’Enmg - Les Magistrats exigent une enquête
  • Visite dans l’Androy - Rivo Rakotovao en plein … délire !
  • Interview Andry Rajoelina - « Je ne suis pas putschiste… »
  • Soutien à Rajaonarimampianina en 2013 - Andry Rajoelina présente ses excuses aux électeurs

La Une

Editorial

  • Alternative crédible
    Andry Nirina Rajoelina, l'ancien président de la Transition, après quatre années d'absence et de silence, revient sur le devant de la scène. « Zandry kely » débarque au « tanindrazana » avec un « voan-dàlana » dans la valise : l'Iem. Après avoir été présentée, pour la première fois, le vendredi 26 janvier 2018 à Paris au Petit Palais, Musée des beaux-arts, l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (Iem) fut à l'honneur à Antananarivo (Ivandry) par le soin de son « père fondateur », en la personne de monsieur Andry Nirina Rajoelina.

A bout portant

AutoDiff