Publié dans Economie

Mvola - Plus de 10 milliards d’ariary circulant sur la plateforme

Publié le mardi, 10 octobre 2017

Précurseur de la plateforme de mobile banking à Madagascar. En moins de 8 ans d’existence, Mvola a réussi à subvenir aux besoins de plus de 3 millions de clients répartis dans toute la Grande île en faisant circuler plus de 10 milliards d’ariary chaque jour. En effet, ce système  financier a révolutionné le commerce au sein du pays et facilité les transactions à travers les différentes régions. D’après Mathieu Mace, administrateur général de Telma Money, « le développpement s’est surtout remarqué dans les régions. En effet, les habitants régionaux  prennent au moins une semaine pour venir dans la Capitale afin d’effecteur leurs achats. Mais avec Mvola, ils peuvent maintenant envoyer de l’argent à des proches vivant à Antananarivo qui vont faire les emplettes à leur place et les renvoyer par la suite par le biais des taxi-brousse et cela au bout de 4 à 5 jours. Ils font donc un vrai gain de temps. »


Mvola contribue également à l’éducation financière de la population malagasy. A travers son système, il essaie d’intégrer petit à petit ses clients dans le « cash less » c’est-à-dire que leur téléphone est devenu leur porte-monnaie et qu’ils emportent de moins en moins de « cash » pour effectuer leurs achats au quotidien. Et avec le concept de dépôt et de retrait, Mvola pré-bancarise déjà ses clients pour qu’ils n’aient plus peur de faire appel à une banque dans ces futures transactions. Dans ce sens, Mvola travaille en interconnexion avec toutes les institutions finacières présentes à Madagascar comme les banques (Bfv-Société générale ou Bni Madagascar) et les instituts de microfinance (Sipem, Apem et autres). Grâce à cette plateforme, les clients peuvent donc être connectés directement avec ces institutions. Mvola est alors comme un « hub » au centre des services financiers de la Grande île. 

Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM
  • Projet rocade Est et Nord-Est - Enfin le lancement officiel
  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente
  • Grande Messe à Toamasina - Le Cardinal Tsarahazana crève l’abcès sur les mensonges d’Etat
  • Secteur énergétique - Haro du SEFAFI sur les mauvaises pratiques
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - « Prions ensemble pour que notre foi se reflète dans nos actes »
  • Scission au sein du HVM - Mahafaly et Paul Rabary, candidats à la présidentielle
  • Cardinal Désiré Tsarahazana - Un discours rempli d’amour et de reconnaissance
  • Affaire CEG d’Analamahitsy - Les zones d’ombre persistent
  • Impartialité durant les élections - Jean Eric Rakotoarisoa rassure

Editorial

  • Cas d'exception ?
    Le rideau est tombé sur les manifestations publiques initiées par les 73 députés pour le changement sur le Kianja, le parvis de l'Hôtel de Ville, à Analakely. Le MAPAR/TGV d'Andry Nirina Rajoelina quitta, le premier. En effet, la dissolution du Gouvernement Mahafaly Solonandrasana Olivier et la nomination d'un nouveau Premier ministre, Ntsay Christian, se trouve à l'origine de la décision conformément au verdict de la HCC du 25 mai 2018. Certes, la totalité des revendications sur la Place du 13 mai n'avait pas encore été  exaucée, mais, le fait d'avoir pu écarter le Gouvernement HVM constituait déjà un grand point d'acquis. D'autant que le Gouvernement de consensus publiait, sans tarder, le calendrier électoral anticipé. C'est une avancée non négligeable !

A bout portant

AutoDiff