Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Economie

Energies renouvelables - 9 projets financés par la Coi et l'Ue

Publié le mardi, 22 août 2017

« La Commission de l'océan Indien (Coi) est loin d'être un simple forum d'échanges et de discussions mais qu'elle est aussi, et  peut-être  surtout, une organisation qui crée, qui bâtit et qui jette les bases du futur de notre région ». C'est par ces mots que Hamada Madi, secrétaire général de la Coi a entamé son discours à l'occasion du lancement des projets financés à Madagascar, dans le cadre de l'appel à propositions du programme « Ioc-Energies », à l'hôtel Colbert, hier. Une manière pour reconnaître la pertinence de l'initiative de  la Coi à travers son projet Energies, qui a choisi 9 projets ayant en partage la production d'électricité à partir de ressources renouvelables.

Il s'agit ainsi de 9 projets de production d'électricité  à  partir  de ressources  renouvelables et d'efficacité énergétique, sélectionnés sur les 17 retenus par le programme Energie, dans la région indianocéanique. Des projets financés par l'Union européenne (Ue) qui, selon le Sg de la Coi, sont d'une importance majeure pour Madagascar, dans la mesure où ils contribueront au développement social et économique du pays, en augmentant le taux de 15 % de la population qui ont accès à l'électricité.
Ces 9 projets utilisant l'énergie solaire, l'hydraulique, la biomasse avec l'utilisation du jatropha, ou le biogaz en alternance au  bois, ont en partage de permettre à des zones rurales hors réseau, d'accéder à l'électricité et, de ce fait, de constituer des outils indispensables pour le développement. En effet, l'électrification de Madagascar est une priorité absolue, car avec ces outils, c'est tout un écosystème dont la population et les services de base, à savoir les écoles, les centres de santé, les mairies, et les agriculteurs et les entreprises, qui seront gagnants, et il y aura en aval le développement d'activités génératrices de revenus. Des projets en phase avec la conjoncture actuelle, car ils s'inscrivent dans l'esprit de la Conférence de Paris sur les changements climatiques (Cop21).
A titre d'exemple, le Sg de la Coi a cité le projet d'énergie solaire photovoltaïque dans le village d'Ambakivao, Région du Menabe, initié par le projet Energies de la Coi, lequel a envoyé en Inde quatre villageoises pour suivre une formation de technicien solaire. A leur retour au pays, ces quatre femmes auront pour mission d'équiper en électricité  photovoltaïque les 50 premiers ménages de ce village avec un objectif final de 200 ménages,  mais également une maison communautaire, un atelier de maintenance et de réparations.
Il a par ailleurs rappelé que la Coi et l'Ue cofinancent 17 projets de production d'énergies issues de ressources  renouvelables  pour un montant global de 4,6  millions d'euros dont bénéficient d'autres pays, à savoir l'île Maurice et les Comores.
Rivo S.

Fil infos

  • Gestion de la mairie de Nosy Be - Bilan nettement positif
  • Troisième gouvernement Ntsay - Au moins deux nouvelles têtes en perspective
  • Mutinerie à la prison d'Ambalatavoahangy - Des coups de feu entendus, prise d'otage de 3 agents pénitentiaires
  • Remaniement - Les natifs du Nord souhaitent intégrer le prochain Gouvernement
  • Premier ministre Christian Ntsay - Deux fois reconduit
  • Nouveau Gouvernement - Le nom du Premier ministre connu dans les prochaines heures
  • 60ème anniversaire du Sénat - Rivo Rakotovao, le nouvel Icare ?
  • Corruption passive et extorsion - Un inspecteur de police écope de deux ans de prison ferme
  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour

La Une

Editorial

  • Vilénies bestiales et monstrueuses !
    En phase à une grande et décisive mutation, le pays n’est toujours pas au bout de ces malveillantes surprises. En  attendant la publication des noms des heureux élus pour siéger au Gouvernement Ntsay Christian, des affaires datant du régime précédent débarquent et polluent l’environnement. En dépit du début encourageant d’une éclaircie de la vie nationale, les vilénies monstrueuses du régime déchu, celui de Rajao, continuent de vicier l’atmosphère. Les échos des barbaries bestiales dont les ex-barons aux cravates bleues passaient maitres ne cessent de choquer l’opinion.  

A bout portant

AutoDiff