Publié dans Economie

« Madagascar Oil » - 160 000 barils d’huile lourde de Tsimiroro en stock

Publié le lundi, 10 avril 2017

Depuis mars 2016, la société d’exploitation pétrolière « Madagascar Oil » a arrêté de produire de l’huile lourde car la compagnie avait déjà un stock de 160 000 barils prêt à être commercialisé. Jusqu’à présent, elle n’avait pas encore vendu ces produits bien que la compagnie ambitionnait de satisfaire d’abord les besoins locaux,

que ce soit pour la production d’électricité à Madagascar ou pour faire fonctionner des machines industrielles. Des essais à cet effet ont été concluants.  « Madagascar Oil » a testé l’utilisation du fioul de Tsimiroro à la centrale électrique de Mandroseza en septembre 2016, avec des résultats concluants. Elle a déjà utilisé 17 000 m3 d’huile lourde brute pour répondre aux besoins énergétiques de Tsimiroro. 

 Non participation à  l’appel d’offres de la Jirama

 La compagnie regrette de ne pas avoir été en mesure de participer à l’appel d’offres lancé en mars dernier pour l’approvisionnement en fioul au sein de la Jirama. Le dossier d’appel d’offres ne prévoyait pas une soumission conjointe avec un fournisseur partenaire. Cependant,  « Madagascar Oil » comptait recourir à une soumission conjointe afin d’atteindre le volume de fioul requis, tout en augmentant les livraisons à partir des 30 000 m3 d’huile lourde stockés à Tsimiroro, en assurant la reprise de la production, la poursuite des travaux de réparation sur la route nationale et l’augmentation de la production pétrolière à long terme à partir du site pétrolier géant de Tsimiroro situé à l’ouest de Madagascar.  John P. Claussen, administrateur délégué de « Madagascar Oil », affirme : «  La compagnie reste engagée dans le partenariat énergetique avec la Grande île pour un développement responsable du site pétrolier de Tsimiroro, et cela afin de soutenir de façon continue les communautés où nous travaillons et opérons, de conduire nos activités en toute sécurité et d’approvisionner le marché local en fioul à faible teneur en soufre, abordable et fiable. L’objectif est de concourir aux priorités nationales en matière d’énergie et de croissance économique ».  La preuve en est que malgré tout, la compagnie continue de fonctionner.

D.H.R.

Fil infos

  • Canal des Pangalanes et Route nationale 5 - Andry Rajoelina supervise le début des grands travaux
  • Représentants de Madagascar à l'extérieur - Les Enarques d'Androhibe priorisés
  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo
  • Mise en œuvre de l’éducation physique de qualité - L’Afrique honore le Président Rajoelina
  • Candidature de Naina Andriantsitohaina - Un écho favorable de tous bords
  • Transport illégal de ressources minières - Un kilo d’or et 255 g de saphir saisis à Ivato
  • Non candidature à la mairie de Tana - Marc Ravalomanana trahit ses partisans
  • Candidat à l’élection municipale - Naina Andriantsitohaina, le sauveur d’Antananarivo !
  • Élection municipale - Le TIM humilié à Tana

La Une

Editorial

  • Fin de carrière !
    Terminus, tout le monde descend. Du moins pour quelqu’un d’âge avancé dont le « périple » (électoral) doit s’arrêter là. Pour de bon, le vieux renonce, bien malgré lui, à continuer le voyage. Le périple prend fin. En dépit du chant de la sirène, Marc Ravalomanana se rend à l’évidence que désormais il va falloir qu’il rejoigne le rang des « has been ». Son époque est révolue. Eh oui, Ramose pour les habitués ou pour les victimes, c’est selon, prend sa retraite. Il a dû décliner l’offre pour être « candidat unique » proposée par les camarades du RMDM ou les appels pour porter l’étendard du parti par les inconditionnels de Bel-Air.  

A bout portant

AutoDiff