Publié dans Economie

« Madagascar Oil » - 160 000 barils d’huile lourde de Tsimiroro en stock

Publié le lundi, 10 avril 2017

Depuis mars 2016, la société d’exploitation pétrolière « Madagascar Oil » a arrêté de produire de l’huile lourde car la compagnie avait déjà un stock de 160 000 barils prêt à être commercialisé. Jusqu’à présent, elle n’avait pas encore vendu ces produits bien que la compagnie ambitionnait de satisfaire d’abord les besoins locaux,

que ce soit pour la production d’électricité à Madagascar ou pour faire fonctionner des machines industrielles. Des essais à cet effet ont été concluants.  « Madagascar Oil » a testé l’utilisation du fioul de Tsimiroro à la centrale électrique de Mandroseza en septembre 2016, avec des résultats concluants. Elle a déjà utilisé 17 000 m3 d’huile lourde brute pour répondre aux besoins énergétiques de Tsimiroro. 

 Non participation à  l’appel d’offres de la Jirama

 La compagnie regrette de ne pas avoir été en mesure de participer à l’appel d’offres lancé en mars dernier pour l’approvisionnement en fioul au sein de la Jirama. Le dossier d’appel d’offres ne prévoyait pas une soumission conjointe avec un fournisseur partenaire. Cependant,  « Madagascar Oil » comptait recourir à une soumission conjointe afin d’atteindre le volume de fioul requis, tout en augmentant les livraisons à partir des 30 000 m3 d’huile lourde stockés à Tsimiroro, en assurant la reprise de la production, la poursuite des travaux de réparation sur la route nationale et l’augmentation de la production pétrolière à long terme à partir du site pétrolier géant de Tsimiroro situé à l’ouest de Madagascar.  John P. Claussen, administrateur délégué de « Madagascar Oil », affirme : «  La compagnie reste engagée dans le partenariat énergetique avec la Grande île pour un développement responsable du site pétrolier de Tsimiroro, et cela afin de soutenir de façon continue les communautés où nous travaillons et opérons, de conduire nos activités en toute sécurité et d’approvisionner le marché local en fioul à faible teneur en soufre, abordable et fiable. L’objectif est de concourir aux priorités nationales en matière d’énergie et de croissance économique ».  La preuve en est que malgré tout, la compagnie continue de fonctionner.

D.H.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Lalao Ravalomanana à la tête de la mairie - La plus grosse déception des Tananariviens
  • Laniera Ivato - Un Indopakistanais dépossède 950 Malagasy de leurs biens
  • Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens
  • Visite de Ravalomanana aux Barea - Une offense au football malagasy
  • Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix
  • Insécurité urbaine - Nassir de Conforama kidnappé
  • Anomalies électorales - Le camp Rajoelina saisira la HCC
  • Trafic à la douane - Mbola Rajaonah interdit de sortie du territoire
  • Représentant auprès de la CENI - Le camp Rajoelina plie bagage
  • Haingo Rasolofonjoa - « Il faut préserver avant tout la paix sociale dans ce contexte difficile »

Editorial

  • Attention !!
    Ressaisissons-nous tous ! Le pays glisse sans crier gare vers l'imparable. Tous les indicateurs broient du noir sinon voient rouge. La publication des résultats provisoires au niveau de la CENI nous plonge dans un état d'urgence voire critique. L'Instance d'Alarobia persiste à afficher des chiffres non seulement erronés mais aussi porteurs d'anomalies flagrantes. De l'autre côté, la population vit dans des conditions inacceptables que l'on a tendance à ignorer. On dirait qu'on profite bien du cafouillage qui prévaut pour tordre le cou au bas-peuple.

A bout portant

AutoDiff