Publié dans Economie

Industries et entrepreneuriats - Cinq sociétés primées

Publié le vendredi, 23 décembre 2016

Cinq industriels, à savoir Obio Hamy, Hita, Newpack, Gasyplast et Bionexx ont obtenu des prix pour leur dynamisme et volonté concrète d’accompagner le développement de l’économie.  La troisième édition du Gala de l’industrie et du secteur privé, organisée par le mutuel du ministère de l’Industrie et du Développement du secteur privé, a eu lieu le 22 décembre dernier à l’hôtel Carlton, Anosy. Cet évènement a eu pour thème : « L’industrie, levier du développement durable et du secteur privé ».


La société Obio Hamy intervient dans la production de l’énergie renouvelable, notamment l’éthanol combustible. Hita (Huilerie Industrielle de Toamasina), une industrie de fabrication d’huile de table raffinée à partir d’huile brute végétale de soja ou de palme, s’est démarquée par l’importance de la responsabilité sociétale d’entreprise à travers la réalisation d’un projet structurant au bénéfice de la jeunesse et des générations futures, notamment la construction d’une Epp la plus moderne de Madagascar qui s’inscrit parmi les projets présidentiels. La troisième industrie récompensée de la soirée est la société Newpack, spécialisée dans la fabrication de cartons ondulés. La société Gasyplast Sarl, quant à elle, œuvre dans la transformation de matières en plastique. Les activités de la société Bionexx concernent les domaines pharmaceutique, paramédical et cosmétique et la transformation de plantes médicinales.

Des porteurs de projets reconnus


Cinq porteurs de projets, respectivement baptisés « Moringala », « Tsiro », « Sahaza », « Saha Manitra », Trondro Fy, ont été primés lors des concours organisés par deux entités partenaires du ministère de l’Industrie et du Développement du secteur privé, dans le cadre de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes. A cela s’ajoute le jeune startupper, lauréat de l’« Anzisha prize 2016 », en la personne de Tahiana Randriarimanana.


Le projet « Moringala » concerne la transformation des graines de moringa afin de produire de l’huile et du savon. Le projet se rapportant dans le domaine de l’exploitation, de gisement et d’extraction de sel gemme en vue de la production de sel (« siratany »), pour sa part, est le fruit de la recherche du porteur de projet « Tsiro ». « Sahaza » a opté pour la fabrication de produits laitiers de soja (ajout de la poudre de feuilles de moringa), si « Saha Manitra » s’est démarqué par la fabrication de l’huile de géranium et enfin, « Trondro Fy » avec la pisciculture et le commerce de viande de poisson.


Tahina Randriarimalala, lauréat de l’« Anzisha prize 2016 », âgé de 22 ans, a créé sa petite entreprise dénommée « Fiombonana », spécialisée dans la transformation de fruits et de produits laitiers. La compagnie Vidzar et le groupe Star, partenaires fidèles de l’association, se sont vu remettre chacun un trophée de reconnaissance.
D.H.R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar
  • Hery Rasoamaromaka convoqué à la Brigade spéciale - La machine de la répression en marche
  • Dépôt du mémoire en défense - Erreur de calcul monumentale de la Présidence !
  • Grande manifestation des 73 députés - Déballages, carnaval, spectacle au programme ce jour
  • Administrateurs-civils de Madagascar - La coupe est pleine
  • Déchéance - Le Président a sciemment bloqué la mise en place de la HCJ
  • Promulgation des lois électorales - La Constitution violée pour la énième fois
  • Négociateur du HVM - Maharante Jean de Dieu, une personnalité clivante
  • Initiative pour l'Emergence de Madagascar - Un premier forum international à Antananarivo

Editorial

  • Point de droit
    Aristote (384-322), un philosophe de la Grèce antique, l'auteur de la célèbre pensée « l'homme est un animal politique », dans son exposé thématique sur la vertu, prônait le concept du « juste milieu ». Il invitait toujours l'homme à chercher la médiane entre un « par défaut » et un « excès ».Une philosophie qui avait largement contribué ou influencé à la conception de la pensée occidentale. Une sagesse que le monde de l'Ouest, par la voie du dialogue, tente de prioriser autant que possible. La recherche du consensus marque les progrès dans toute démarche de règlement de conflit. On bannit toute tentative au fanatisme et à l'intégrisme.

A bout portant

AutoDiff