Publié dans Economie

Consommation et distribution - Cent sacs de riz pour chaque Arrondissement

Publié le lundi, 30 mars 2020

Eviter toute possibilité de rupture des stocks. Les actions menées par le ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat (MICA), dans le cadre du programme « Tsinjo », n'ont pas cessé. Au cours du week-end dernier, les collaborateurs du ministère ont effectué une descente auprès du 3ème Arrondissement, du côté d'Ankorondrano. « Outre les environs de la Capitale, chaque Arrondissement de la Commune urbaine d'Antananarivo (CUA) a respectivement droit à cent sacs de 50kg de riz. Cette quantité sera répartie entre les différents détaillants au

 

sein de chaque zone. Pour aujourd'hui, nous avons choisi un terrain pour la distribution de ces sacs de riz. Ainsi, cette opération peut se réaliser en suivant la distance d'un mètre imposée », a expliqué Irina Ramalanjaina, directrice de communication au sein du ministère, lors de cette descente. A noter qu'une cinquantaine de collaborateurs du ministère sont mobilisés quotidiennement pour assurer la distribution de ces produits.

Quatorze zones

Outre les six Arrondissements de la CUA, le MICA a également sélectionné quatorze zones supplémentaires de la Région d'Analamanga. « Ces actions s'inscrivent dans les dispositions prises par le ministère pour protéger les consommateurs, mais aussi les vendeurs. Ces approvisionnements permettront ainsi aux détaillants de revendre le riz à des prix abordables, adaptés au pouvoir d'achat des consommateurs, soit 1 800 ariary le kilo. Des badges « Tsinjo » sont distribués auprès des revendeurs pour permettre aux clients de les reconnaître », précise cette responsable. De ce fait, pour sélectionner les détaillants bénéficiaires, le ministère a choisi les vendeurs formels, en possession d'une patente, et se conformant aux réglementations mises en place par le MICA. « Nous restons convaincus que si ces actions menées par le ministère continuent, le problème de l'approvisionnement en riz sera vite résolu », s'est enthousiasmé l'un des détaillants.

En tout cas, les consommateurs pourront toujours joindre les responsables du programme « Tsinjo » avec le numéro vert 812 pour dénoncer toute tentative de spéculation.

Rova Randria

Fil infos

  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina
  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !
  • Reconfinement d’Analamanga - Une décision à ne pas prendre à la légère
  • Campagne de vanille - Pressing des certains opérateurs

La Une

Editorial

  • L’autre pandémie !
    La pandémie de Covid-19 sème la terreur et plonge le pays dans le désarroi. A Antananarivo, le nouvel épicentre du fléau, on est partagé entre l’angoisse et l’impuissance. Bien que les données statistiques des dernières soixante-douze heures affichent un semblant d’éclaircie, on est encore loin  de l’orée. La guerre bat toujours son plein ! Selon des experts, voix autorisée, en la matière, la Ville des Mille est infestée de cet indésirable virus. La lutte se corse dans la mesure où les Tananariviens rechignent ouvertement à se plier au respect des consignes à même les plus élémentaires. Le geste barrière, la distanciation d’un mètre, la mesure la plus simple mais également la voie la plus facile au Covid-19 pour sévir est ignorée par l’ensemble de la population. Est-ce réellement par ignorance ou  par une volonté délibérée d’enfreindre la loi, comme d’habitude. Le respect du confinement total subit la résistance des gens. Avec…

A bout portant

AutoDiff