Publié dans Dossier

« Miss & Mister Malagasy » - Une découverte de la Grande île à travers le concours de beauté

Publié le mercredi, 30 octobre 2019

Colorée et prometteuse, c'est ce qu’« annonce » la grande finale de l'édition 2020 du concours de beauté baptisé, depuis maintenant plus de 10 ans, « Miss Mister Malagasy ». Un grand événement qui met en lumière la beauté des jeunes malagasy mais également le pays, même si le concours se passe à quelque 10 000 kilomètres de la Grande île. Effectivement, il s'agit d'une des plus grandes manifestations culturelles de la diaspora malagasy en France et cette fois-ci, le bouquet final se tiendra ce samedi 2 novembre au millénaire de la Ville de Savigny le Temple. Un lieu luxueux qui accueillera et mettra sous le feu des projecteurs les finalistes qui sont au nombre de 26 dont 13 filles et 13 garçons cette année. Venant de la France, de l'Allemagne, de la Suisse et bien d'autres pays de l'Europe, ces candidats partagent pourtant leur origine malagasy soit de leurs parents ou grands-parents. Leur objectif est simple, représenter leur pays d'origine partout dans le monde et ce en décrochant respectivement leur couronne de Miss et Mister.

Show au programme

Une grande finale qui promet des découvertes. Les candidats sont déjà prêts à affronter les membres du jury composés, cette année, de personnes influentes du milieu de la mode et du show biz. Par ailleurs, leurs noms ne seront communiqués que le jour « j » de la grande finale. Mais ce qui est sûr, c'est qu'il y aura un grand artiste gagnant ou gagnante des éditions précédentes, un top model international gagnant, une miss internationale et une personne influente de la diaspora malagasy. Quant à la soirée, elle sera essentiellement consacrée à Madagascar et rassemblera des centaines de personnes ayant un lien avec la Grande île. Amis des participants, familles et ceux qui suivent effectivement l'événement sur les réseaux et partout ailleurs répondront présent à l'événement. Et d’autres, qui voudront découvrir Madagascar, sa culture mais surtout la beauté des jeunes, seront présents, étant donné que la première mission auprès de la diaspora est avant tout d’être la vitrine de la Grande île.

Trois parties

Puisque la soirée sera essentiellement un spectacle pour la vue, la participation de grandes stars malagasy rayonnant à l'étranger est un plus. Il y aura entre autres Aina Quach , Js Twins, Maheva, la championne du monde qui a passé le concours à Hollywood , Beni de la nouvelle star, Lea Tchena vue dans The Voice , Rass et bien d'autres encore. Les jeunes malagasy adeptes de K Pop vont être aussi de la partie pour celle de la danse. Selon l'explication de MC Jay Sam, la grande finale sera divisée en trois parties et dans la troisième, il ne restera plus que 12 participants dont 6 garçons et 6 filles. Ces derniers seront choisis par le public présent. Des critères multiples. En tout cas, les gagnants de cette année devront être motivés et prêts à endosser leur rôle pendant l’année du sacre. En effet, c’est une grande motivation pour eux puisque nombre de ces jeunes ne parlent pas le malagasy, ainsi comme dans les précédentes éditions, l'organisateur leur donnera l’envie de connaître les Malagasy, de découvrir la culture de la Grande île, de s’approcher du pays et bien évidemment d’apprendre la langue.

Des projets pour 2020

Selon toujours l'explication de l'organisateur, le projet pour 2020 est de multiplier les descentes sur terrain et les voyages, surtout après ceux que Sophie et Edwin en mai 2019. Mais encore, des projets sont en vue pour l'année prochaine. « Nous projetons de réaliser une grande collecte de fonds dans notre projet de rescolarisation en mai 2020. Nous allons venir avec ces futurs Miss et Mister 2020 à Madagascar avec une grande équipe d'artistes et bien d'autres encore. Nous allons commencer à collecter cette année et faire plus d’actions sociales à Madagascar mais surtout, notre objectif sera de sensibiliser toute la diaspora à se tourner vers notre pays », explique Sam Ralantoarison, initiateur du projet.

Fil infos

  • Vague de limogeage à la JIRAMA - La Direction générale fait fausse route
  • Mairie d'Antananarivo - Des sénateurs appellent à voter pour Naina Andriantsitohaina
  • Accident mortel de la circulation - Le MD automatique, une aberration
  • Corruption et détournements - Un ministre de la Transition et deux ministres HVM devant la Haute Cour de Justice
  • Naina Andriantsitohaina - « Il est temps de penser à la population »
  • Problème d’électricité et de distribution d’eau - Ras-le-bol de la population
  • Andry Rajoelina à Morondava - Réouverture imminente de la SUCOMA
  • « Manina anao ‘nge aho » - Un titre de Dadah Rabel à ressusciter
  • Secteur de l’artisanat - Une carte professionnelle numérique pour les artisans
  • Débat sur les communales à Tana - Naina Andriantsitohaina gagne des points

Editorial

  • Maudits délestages !
    Les coupures d’eau et d’électricité reviennent au galop. Supposées être disparues dans les travées de la vie quotidienne des Malagasy, elles réapparaissent. Tel un oiseau de mauvais augure, les coupures intempestives ne présagent, en rien, un avenir meilleur et elles continuent de sévir durement. Décidément, les délestages s’acharnent sur nous, aveuglément et sans distinction, et créent des vagues de révolte. A l’allure où vont les choses, le risque d’explosion sociale est à craindre. Les souvenirs douloureux des périodes sombres du régime HVM hantent les esprits. Les pauvres usagers n’en peuvent plus. On aurait l’impression que le courroux des dieux s’abat sur le pays.

A bout portant

AutoDiff