Publié dans Dossier

Une journée avec les pompiers - Du secourisme… et de belles aventures

Publié le vendredi, 22 février 2019

 La caserne des pompiers Tsaralalàna possède un programme journalier presque parfait. Il n’y a pas de gens plus ordonnés que les sapeurs-pompiers. Et dans cet article, on peut l’affirmer. Ces soldats du feu œuvrent de jour comme de nuit pour assurer leurs responsabilités envers les concitoyens. En  dehors des interventions de service, notamment les actions de sauvetage, ils mènent une toute autre vie semblable à celle des apprentis des écoles supérieures, des élèves d’école primaire et des adultes responsables. Leur calendrier journalier est bien défini à l’avance et doit être suivi à la lettre. Ceci comprend diverses activités obligatoires dont le regroupement matinal, la vérification de tous les matériels, le divertissement dans la salle de sports et dans la salle de lecture. 

 

Pour Antananarivo, le nombre des sapeurs-pompiers est de 156 au total. Evidemment, ils ont un problème au niveau des effectifs. Au lieu d’un soldat du feu pour 800 habitants, un pompier s’occupe de 1 500 personnes. Malgré cette situation, nos héros continuent d’honorer d’assumer leur responsabilité. POM3245KR (12)

7 officiers assurent le fonctionnement de la caserne de Tsaralalàna avec quatre sections différentes. Il s’agit de la section de commandement comprenant les employés administratifs dont les informaticiens et les médecins. A cela s’ajoute la section « Descendant » travaillant 24h/24h (de 7h 30 jusqu’à 9h le lendemain) et disposant d’un repos de 24 heures. Vient ensuite la section « Corvée » qui a effectué un service de nuit et devrait œuvrer pendant une demi-journée à abattre les arbres présentant du danger à la population. Enfin, il existe également la section « Montant » qui reprend du service après la pause. 

Au niveau de cet établissement, quand l’alarme spécifique à chaque situation sonne, le chef de section se dépêche au centre de traitement d’alerte pour recueillir toutes les informations. Quant à ses subordonnés, ils rejoignent leurs attributions respectives. 

Fil infos

  • Détournement de deniers publics - L’ex-ministre Maharante de nouveau éclaboussé 
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Honoré Rakotomanana attaque Rivo Rakotovao
  • Kraomita malagasy - 505 milliards détournés par les anciens dirigeants
  • Stade de Mahamasina - Démolition des deux tribunes latérales hier
  • Culture à grande échelle dans le Bas-Mangoky - Ni vente ni location de terrains aux Arabes
  • Dirigeants de Communes - Le mari et l’épouse, élus maires !
  • Elections communales et municipales - 32 Communes à réorganiser
  • Medias - Le grand Franck Raharison n'est plus
  • Autosuffisance alimentaire - Objectif atteint plus tôt que prévu
  • Reboisement national - Le plus important à faire

Editorial

  • Volonté de clarté !
    Phénomène révélateur. Des lumières aux couleurs épatantes  inondaient le site résidentiel d’Etat d’Ambohitsorohitra et le quartier historique d’Antaninarenina durant les fêtes de Noël et de fin d’année. Des nuits dans la clarté totale. L’initiative éblouit. Un phénomène révélateur, pour la première fois de l’histoire de la République, les concitoyens pouvaient entrer librement visiter le Palais d’Etat. Tout comme si le portail s’ouvre au commun des mortels et ne veut plus rien cacher. Parents et enfants, toute la famille, s’y bousculèrent. Ambohitsorohitra fut littéralement  pris … d’assaut et Antaninarenina envahi. Phénomène inédit ! Tout le monde ne s’attendait guère à quoi le jeune et visionnaire Président voulait-il en venir ? Quel message aimerait-il envoyer de ces lumières éclatantes à son peuple ?  La réponse tombe du haut ! Le Président de la République choisit le moment où il recevait la grande famille des médias nationaux, toute tendance confondue et à la demande de l’Ordre, venue présenter…

A bout portant

AutoDiff