Publié dans Dossier

Une journée avec les pompiers - Du secourisme… et de belles aventures

Publié le vendredi, 22 février 2019

 La caserne des pompiers Tsaralalàna possède un programme journalier presque parfait. Il n’y a pas de gens plus ordonnés que les sapeurs-pompiers. Et dans cet article, on peut l’affirmer. Ces soldats du feu œuvrent de jour comme de nuit pour assurer leurs responsabilités envers les concitoyens. En  dehors des interventions de service, notamment les actions de sauvetage, ils mènent une toute autre vie semblable à celle des apprentis des écoles supérieures, des élèves d’école primaire et des adultes responsables. Leur calendrier journalier est bien défini à l’avance et doit être suivi à la lettre. Ceci comprend diverses activités obligatoires dont le regroupement matinal, la vérification de tous les matériels, le divertissement dans la salle de sports et dans la salle de lecture. 

 

Pour Antananarivo, le nombre des sapeurs-pompiers est de 156 au total. Evidemment, ils ont un problème au niveau des effectifs. Au lieu d’un soldat du feu pour 800 habitants, un pompier s’occupe de 1 500 personnes. Malgré cette situation, nos héros continuent d’honorer d’assumer leur responsabilité. POM3245KR (12)

7 officiers assurent le fonctionnement de la caserne de Tsaralalàna avec quatre sections différentes. Il s’agit de la section de commandement comprenant les employés administratifs dont les informaticiens et les médecins. A cela s’ajoute la section « Descendant » travaillant 24h/24h (de 7h 30 jusqu’à 9h le lendemain) et disposant d’un repos de 24 heures. Vient ensuite la section « Corvée » qui a effectué un service de nuit et devrait œuvrer pendant une demi-journée à abattre les arbres présentant du danger à la population. Enfin, il existe également la section « Montant » qui reprend du service après la pause. 

Au niveau de cet établissement, quand l’alarme spécifique à chaque situation sonne, le chef de section se dépêche au centre de traitement d’alerte pour recueillir toutes les informations. Quant à ses subordonnés, ils rejoignent leurs attributions respectives. 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Nosy Be - La décision de la Justice bafouée par des autorités
  • Gestion et recensement du personnel de l'Etat - Ultimatum d'un mois pour tous les ministres
  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés
  • Ambilobe - Deux attaques à main armée en l’espace de 24 h
  • Réhabilitation de Notre-Dame de Paris - Un élan de solidarité à copier !
  • Elections municipales 2019 - Antananarivo à la recherche de la perle rare !
  • Tensions entre HVM au Sénat - 35 sénateurs signent une demande de session extraordinaire
  • Faux diplômes - Le directeur régional de la pêche de Mahajanga sous Md
  • Evacuation sanitaire d’une prisonnière - Le BIANCO et le PAC saisis de l’affaire
  • Forêt de Vohibola - « Nous étions purement et simplement kidnappés », dixit des Tangalamena

La Une

Editorial

  • Le chemin du filet
    Les grandes formations européennes de football s'affrontent, en ce moment, dans les phases éliminatoires des coupes tant au niveau national qu'européen. En France, les équipes de la Ligue 1 disputent à mort les meilleures places pour  la fameuse et légendaire Coupe de France. Et on y va de grosse surprise à la débâcle. Quand un PSG se fait étriller par 5 buts à 1 par une « équipe de province » Lille, il y a de quoi s'étonner ! En Europe, à l'UEFA, les âpres matches éliminatoires  comptant pour le championnat européen battent leur plein et arrivent à leur terme. En général, la hiérarchie est respectée. Les grandes équipes comme les Barça ou les Ajax trouvent toujours l'opportunité de faufiler pour se frayer un itinéraire vers le chemin du filet.

A bout portant

AutoDiff