Publié dans Dossier

Dossier fête des Mères - Ces Mamans... exceptionnelles

Publié le vendredi, 25 mai 2018

Les enfants constituent les richesses de leurs parents. Particulièrement pour les mères, elles s’estiment heureuses d’être spéciales aux yeux de leurs descendants. A travers ce dossier, la vie des mamans reflète un parcours du combattant qui ne s’arrête jamais. L’histoire des femmes battantes et activistes prêtes à surpasser les difficultés de la vie témoigne ce propos. Le Village d’enfants figure parmi les centres démontrant que le travail d’une mère ne se limite pas à une seule tâche. Elle peut être à la fois une éducatrice, une amie, une confidente.  Certaines d’entre elles œuvrant dans différents milieux s’inspirent également de leur situation familiale pour  monter des projets professionnels. Et il existe également une mère, élément des Forces de l’ordre, qui doit être en temps réel toujours au service de l’Etat.  

Rasamimanana Edmondine Yvette

Son amour pour les enfants l’a encouragé à avancer

 Rasamimanana Edmondine Yvette est la mère de deux enfants de 22 et 11 ans. Elle est éducatrice, depuis 23 ans, au sein de l’Organisation Sos Village d’Enfant. Pour Edmondine, le soutient de son époux et son amour pour les enfants l’a encouragés de perdurer à ce travail jusqu’à  maintenant. «  Ces enfants  font face à des grands difficultés dans la vie. Ils sont des orphelins ou issus des familles défavorisée », raconte t-elle. Elle enseigne des enfants de 3 à 6ans. 

Pour cette mère de famille, être une éducatrice est différent des enseignants. « Même si on partage le même objectif qui est de former un citoyen responsable et autonome, être une éducatrice est une tâche difficile. Le Sos village d’enfant accueille des orphelins ou issus des familles défavorisées. En plus de les enseigner les bonnes manières, éduquer ces enfants pour avoir un meilleur avenir est un autre défi pour nous », avance t-elle. Le travail commence par l’éveil des enfants, la stimulation des sens, le civisme, le savoir- faire et savoir-vivre. Durant ces 23 ans, elle a pu former 600 enfants. « Ce travail m’inspire sur la façon d’élever mes enfants, à travers les formations que nous avons reçu à l’Organisation, en plus des expériences », continue t-elle.  

 Pour pourvoir effectuer son travail dans la tranquillité, Edmondine se réveille à 5 heures du matin. Avant de quitter  sa maison, elle fait les ménages et prépare ses enfants pour l’école. Puis, elle rentre au bureau.

Anatra R.

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Saisie de bois de rose chez TIKO Sambaina - Opération menée par Rolly Mercia
  • 69 ans aujourd’hui - Marc Ravalomanana plombé par son âge
  • Ministère de la Justice - Tout manquement professionnel n’est toléré
  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana

La Une

Editorial

  • Indétrônable
    Le « duel » mettant aux prises les deux finalistes pour le second tour du 19 décembre 2018 montra une nette avance en faveur du jeune et perspicace leader de la Révolution Orange portant le dossard n° 13. Apparemment, Andry Nirina Rajoelina (ANR) gardait jalousement son poste de pole position vis-à-vis de son « éternel adversaire », Marc Ravalomanana du numéro 25. Le premier débat télévisé de deux heures et demie, à l’intention des deux candidats admis au deuxième tour et organisé par la chaîne nationale publique TVM se déroulait ce dimanche dernier dans une ambiance de pugilat quelque peu ...déséquilibré.  Durant toute la séance du débat, le poulain du TGV/MAPAR ne se sentait, à aucun moment, déséquilibré nonobstant le comportement parfois provocateur de l’autre appuyé par lui des partisans qui ne se gênaient pas à des scènes de provocations. Au contraire, loin d’être perturbé, il (ANR) perce.

A bout portant

AutoDiff