Publié dans Dossier

Les entreprises cinquantenaires de Madagascar

Publié le mardi, 01 août 2017

Des nouvelles industries se créent chaque année dans le système économique malgache. Une partie quitte le jeu au bout de quelques années mais
certaines entreprises sortent du lot. Ces dernières ont su faire prospérer leurs activités et gagner le cœur de leurs consommateurs à travers les années. Des entreprises comme la chocolaterie Robert ou encore le Groupe Star  ont su se dresser contre vents et marrée et occupent  jusqu’à maintenant le
marché malgache, régional et même mondial, en contribuant à l’évolution des produits « Vita Malagasy ».

Chocolaterie Robert
77 années de présence dans le monde de la confiserie

L e chocolat est la confiserie la plus  appréciée dans le monde entier. Et grâce
à la chocolaterie Robert, depuis 1940, cette confiserie est devenue à la portée des Malgaches. La chocolaterie Robert est en effet le premier maître chocolatier de la Grande île. Et avec ses exportations, elle a su se faire une place dans le marché international et ses produits ravissent autant les papilles des nationaux que des étrangers. Elle est devenue une marque malgache de référence dans le milieu. A ses débuts, elle s’est située à Toamasina et a exploité les plantations de cacaoyer de Brickaville. Mais à partir de 1958, elle a déplacé son usine à Antananarivo et a étendu ses plantations sur Ambanja. Au fil du temps, les produits et le réseau de distribution de cette entreprise n’ont pas cessé de s’étendre. Actuellement, la chocolatière transforme plus de 600 tonnes de cacao par an et dispose de 8 boutiques qui se répartissent à Antananarivo, Antsirabe, Toamasina, Nosy Be, Antsiranana ainsi qu’à Paris. Elle envisage même d’ouvrir une nouvelle boutique au Japon.
En 1940, l’usine n’a fabriqué que des tablettes de chocolat. Mais avec l’extension de ses activités, la marque a voulu élargir peu à peu sa gamme de produits. La fabrique dispose maintenant de plus d’une vingtaine de sortes de tablettes, de couvertures de chocolat qui sont surtout utilisées par les professionnels comme les pâtissiers ou les glaciers, d’un large choix de confiserie mais également de pâtisserie qui sont toutes à base de chocolat.

Valorisation du « Vita malagasy »
« Valoriser au maximum la richesse aromatique du cacao de Madagascar, tel est l’objectif principal de la chocolaterie », a affirmé le directeur technique, Hery Andriamampianina. Pour ce faire, l’entreprise ne se préoccupe pas seulement du goût du chocolat mais de tout le système de production, de la plantation  jusqu’aux produits finis. Elle défend les valeurs malgaches et évite tant que possible d’importer les matières utilisées tout en suivant les normes internationales. A l’exemple des emballages, la chocolaterie travaille de près avec l’Imprimerie de Madagascar dans leur conception. Elle contribue activement dans l’évolution de l’économie malgache à travers ses exportations qui sont une source de devises et ses apports internes comme la création d’emplois pour les paysans avec la mise en place de ses plantations à Ambanja et Brickaville.

Une prestigieuse récompense
 Pour cette année, la chocolatière est revenue avec la plus grande récompense qu’un maître chocolatier puisse espérer : le Golden Bean. A la suite
de sa participation au concours de l’ « Academy of chocolate 2017 » qui a mis en compétition plus de 600 chocolats provenant du monde entier, la chocolaterie Robert a été élue le premier chocolatier du monde entier. Mais les prix ne se sont pas arrêtés à cela, parce que les produits de la chocolaterie ont obtenu les 5 premiers rangs des classements. Une médaille d’or et le Golden Bean pour la tablette de chocolat fait de 100% de cacao et 4 médailles d’argent pour les tablettes à 85%, 75% et 70% ainsi que pour la fève de cacao enrobée de chocolat. La chocolaterie Robert participe à des concours de ce genre depuis 2014 et a gagné plus d’une vingtaine de médailles. Une grande fiereté pour Madagascar.
Rova R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Ankavandra-Betsipolotra - Une guerre civile éclate
  • Syndicat des greffiers - Ultimatum lancé à Mahafaly Solonandrasana
  • Déploiement massif de Forces de l'ordre à Mahamasina - Une insulte à la population victime d'insécurité
  • Anivorano- Nord - Aucune affluence pour Ravalomanana
  • Voahangy Rajaonarimampianina - Une aversion pour la FJKM ?
  • Conjoncture - Les bourdes du régime
  • Présidentielle 2018 - Hery Rajaonarimampianina mal barré !
  • Antsiranana - Quid de la résidence présidentielle ?
  • Antsiranana - Marc Ravalomanana expulsé de son hôtel
  • Déplacement extérieur de Mahafaly - La délégation familiale à bord d'un jet privé aux frais de l'Etat

La Une

Editorial

  • Jubilé de l’hypocrisie !
    L’hypocrisie, dans sa dimension naturelle et sauvage, atteint le stade extrême à Antsiranana. A l’occasion du jubilé du 200e anniversaire de l’arrivée des missionnaires de la « London Missionary Society » (Lms) à Madagascar et du 50e anniversaire de l’Eglise de Jésus-Christ de Madagascar (Fjkm), Hery Rajaonarimampianina et Marc Ravalomanana se serrèrent la main, en public, sur la tribune officielle. Le premier étant le Chef de l’Etat, venu honorer de sa présence la cérémonie solennelle marquant le lancement du jubilé, tandis que le second, président du comité d’organisation dudit jubilé et ancien Chef d’Etat. Comme par hasard, ils sont tous deux issus d’une même confession, protestante réformée, Fjkm, et faisant partie de la structure dirigeante de leur église respective en étant tous deux diacres.

A bout portant

BONS PLANS WEEK-END

  •  Vendredi 25 novmebre 2016:

    - Fara kely, Fara Gloum et Mahandry au Piment café

    - Joëlle Claude  : au Cercle-germano malagasy à Analakely

    - "Who's next" au Dome Rta à 17h

    - Journée dédiée à la jeunesse suivi d'un spectacle oratoire le "Cinbé village" et le "zumba coloré" au Village de la Francophonie à Andohatapenaka

    - Grand concert intégrationnel au Village de la Francophonie à 15h suivi d'un défilé de mode et un "Zoma magnifique" avec Mika et Davis à 21h

    Samedi 26 novembre 2016:

    - "Ndao hifety isika jiaby": thème du jour au Village de la Francophonie

    Dimanche 27 novembre 2016:

    - "Ce n'est qu'un au revoir" thème du jour au Village de la Francophonie

    - "Ciné village", finale du tournoi de slam, carnaval de clôture, grand concert de musique classique, récit du mythe d'Ibonia, un chant d'au revoir du village, un jeu de drapeau: "Ce n'est qu'un au revoir mes frères" à 19h au Village de la Francophonie

  • Se surpasser, encore et toujours. Avant de s’envoler pour d’autres cieux, Bodo rendra hommage à ses fans à l’« Akany Nambinitsoa », Talatamaty. Ce sera son dernier cabaret-concert de cette année. Une occasion à ne pas rater pour les amateurs de cette grande dame de la musique malagasy. Le show commencera à partir de 20h.
     
  • Après l’avant-gout de la célébration du 20ème anniversaire du groupe « ‘Zay » qui a eu lieu à l’hôtel Carlton, Anosy, ce dernier revient sur le devant de la scène. Ainsi, le groupe réalisera un autre concert au Palais des sports de Mahamasina ce dimanche après-midi. Durant quelques heures, « ‘Zay » résumera les 20 ans de sa carrière à travers ses titres. Nary et compagnie ressusciteront leurs tubes les plus connus. Outre les musiciens, l’instrument à vent « Anjaniony » bercera le public. Le concert débutera à partir de 15h.
     
  • Une belle ambiance et de la bonne musique attendront les abonnés de l’Amitié Fandian à Ankadindramamy à partir de 21h. Mahery, Nini (Kiaka), Poun ou encore Green Banane animeront la soirée « after work » de cet endroit qui est devenu, à chaque fin de week-end, le lieu de rendez-vous incontournable pour certaines familles et des amis. Le répertoire sera composé des succès de ces artistes, en plus des duos et trios exceptionnels. 

  •  Des artistes véhiculant des styles de musique différents se réuniront au Pk 0 Soarano. La musique traditionnelle, celle urbaine et la musique des hauts-plateaux berceront les cœurs des  abonnés de cet endroit dans une soirée dénommée « Cabaret in Tanà ». Ry kala vazo, Jimmy Harison, Tana Group et Tovo J’hay partageront la scène pour assurer une ambiance parfaite.
  • Dans le cadre du festival « Madajazzcar », un cabaret avec Mampionona quintet, Hakon Storm, Mathisen feat Lova Bil, @ Tonny Mahefa Razafiarison & Volahasiniaina Linda aura lieu à l’hotel du Louvre, Antaninarenina à partir de 19h 30.
     
     
AutoDiff