Publié dans Dossier

VIIIè Jeux de la Francophonie - Moins d’une centaine de représentants pour Madagascar

Publié le dimanche, 16 juillet 2017

Grand rendez-vous de la jeunesse, les Jeux de la Francophonie. 84 au total dont 59 sportifs du ministère de la Jeunesse et des Sports et 25 jeunes du ministère de la Culture et du Patrimoine et de l’ Artisanat ont quitté le pays hier à 15h pour rejoindre Abidjan en vue de la VIIIè Jeux de la Francophonie de Côte d’Ivoire du 21 au 30 juillet.



La Grande île sera représentée dans quatre disciplines sportives à l’image de l’athlétisme, la lutte, le judo et le tennis de table sur qui elle fonde beaucoup d’espoirs. L’athlétisme sera ainsi la plus présentée avec treize athlètes au lieu de quatorze. Blessé le décathlonien Ali Kamé, médaillé d’or africain en 2012 et médaillé de bronze africain en 2016, la chance malgache se désiste au dernier moment. Le judo alignera quant à lui onze combattants contre six pour la lutte et deux pour le tennis de table. En attendant le grand départ une partie de la délégation est déjà sur place pour un camp d’entraînement. C’est le cas de Bezara Jean Robert, Tahiana Rakotoarivelo et Lucas Macastros qui sont déjà en stage à Abidjan avec le coach Hanitra Rakotondrabe. Les trois défendront la couleur nationale au 4X400 m masculin avec Donné Fanomezantsoa. Depuis deux semaines, deux lutteuses en l’occurrence Emma Patricia Rasoanantenaina (-53 kg) et Julienne Rasendrasoa (-59 kg) accompagnées par le coach Michel Rakotoniaina sont également en stage de la Conférence des ministres et la jeunesse ayant la langue française en partage (Confejes) en Côte d’Ivoire


Kwan Hu Diana, la capitaine de l’équipe nationale de judo a représenté les athlètes malgaches. Dans sa prise de parole, l’athlète a remercié l’Etat malagasy. « Nous remercions le Gouvernement  sur les efforts qu’il a fournis  dans le cadre du déplacement de la délégation malgache. Nous promettons de gagner le maximum de médailles pour notre pays durant les jeux. On ne se contentera pas de dire que les Jeux de la Francophonie ne sont pas des compétitions de référence mais nous ferons tout pour défendre l’honneur du pays comme il se doit en gagnant le maximum de médailles d’or ».


« Ce n’est pas un jeu de référence »
Le Gouvernement malagasy a dépensé pas moins de 40 000 euros l’équivalent de 140 millions d’ariary (700 millions de francs)  pour assurer le déplacement de la délégation, hébergement, restauration et diverses cotisations plus l’argent de poche de chaque athlète. Une somme  mirobolante dépensée pour des jeux qui n’ont pas d’enjeu pour le pays. «  Les Jeux de la Francophonie ne sont pas des jeux de référence comme les jeux des iles ou les jeux olympiques et autres. C’est juste des jeux entre les pays qui parlent la langue française. Etant  à la  présidence de cette organisation internationale, Madagascar doit participer comme il se doit », annonce le ministre de la Jeunesse et des Sports Jean Anicet Andriamosarisoa lors de la cérémonie de présentation au Palais des sports de Mahamasina. Si le ministre Jean Jacques Rabenirina se contentait d’envoyer un représentant pour faire face à la presse.

 Un propos qui laisse sceptique car c’est l’Etat malagasy qui prend tout en charge sur les frais et les dépenses de la délégation malgache sur place. Pourquoi donc dépenser autant d’argent vu la pauvreté qui sévit dans la société si ce n’est pas un jeu de référence. Signalons que ces dépenses de 140 millions d’ariary reviennent à la délégation du Mjs et au ministère de la Culture à eux seuls. Sans compter la somme que l’équipe de la Présidence de la République va dépenser pour leur déplacement à Abidjan.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Expulsion de l'île Juan de Nova - Plainte des pêcheurs malagasy contre la marine française
  • Conjoncture politique - Qui veut éliminer « Neny » Lalao Ravalomanana ?
  • Jean Omer Beriziky - Le Président Rajaonarimampianina, source de la déstabilisation
  • 72e sommet des Nations unies - Ultime test de patriotisme pour Hery Rajaonarimampianina
  • Constitution de la IVe République - Les violations flagrantes du régime…
  • Président Hery Rajaonarimampianina - Un soudain sursaut de réveil pour les archives
  • Révision de la Constitution - Une velléité à effacer les traces d'Andry Rajoelina
  • Trafic de drogue et attaques - Deux gendarmes épinglés
  • Mesures contre les accidents - Rien que des effets d'annonce
  • Ville d’Ambatondrazaka - Le journal « La Vérité » censuré

La Une

Editorial

  • Désavoué
    La lune de miel du tandem Iavoloha-Anosikely n'a duré qu'un seul été ! Le locataire d'Iavoloha et le tenant du perchoir d'Anosikely, en couple de raison, formait un ménage apparemment solide. Mais très vite, le mari s'est rendu compte que sa « belle conquête » parait trop…âgée pour affronter efficacement l'avenir.

A bout portant

BONS PLANS WEEK-END

  •  Vendredi 25 novmebre 2016:

    - Fara kely, Fara Gloum et Mahandry au Piment café

    - Joëlle Claude  : au Cercle-germano malagasy à Analakely

    - "Who's next" au Dome Rta à 17h

    - Journée dédiée à la jeunesse suivi d'un spectacle oratoire le "Cinbé village" et le "zumba coloré" au Village de la Francophonie à Andohatapenaka

    - Grand concert intégrationnel au Village de la Francophonie à 15h suivi d'un défilé de mode et un "Zoma magnifique" avec Mika et Davis à 21h

    Samedi 26 novembre 2016:

    - "Ndao hifety isika jiaby": thème du jour au Village de la Francophonie

    Dimanche 27 novembre 2016:

    - "Ce n'est qu'un au revoir" thème du jour au Village de la Francophonie

    - "Ciné village", finale du tournoi de slam, carnaval de clôture, grand concert de musique classique, récit du mythe d'Ibonia, un chant d'au revoir du village, un jeu de drapeau: "Ce n'est qu'un au revoir mes frères" à 19h au Village de la Francophonie

  • Se surpasser, encore et toujours. Avant de s’envoler pour d’autres cieux, Bodo rendra hommage à ses fans à l’« Akany Nambinitsoa », Talatamaty. Ce sera son dernier cabaret-concert de cette année. Une occasion à ne pas rater pour les amateurs de cette grande dame de la musique malagasy. Le show commencera à partir de 20h.
     
  • Après l’avant-gout de la célébration du 20ème anniversaire du groupe « ‘Zay » qui a eu lieu à l’hôtel Carlton, Anosy, ce dernier revient sur le devant de la scène. Ainsi, le groupe réalisera un autre concert au Palais des sports de Mahamasina ce dimanche après-midi. Durant quelques heures, « ‘Zay » résumera les 20 ans de sa carrière à travers ses titres. Nary et compagnie ressusciteront leurs tubes les plus connus. Outre les musiciens, l’instrument à vent « Anjaniony » bercera le public. Le concert débutera à partir de 15h.
     
  • Une belle ambiance et de la bonne musique attendront les abonnés de l’Amitié Fandian à Ankadindramamy à partir de 21h. Mahery, Nini (Kiaka), Poun ou encore Green Banane animeront la soirée « after work » de cet endroit qui est devenu, à chaque fin de week-end, le lieu de rendez-vous incontournable pour certaines familles et des amis. Le répertoire sera composé des succès de ces artistes, en plus des duos et trios exceptionnels. 

  •  Des artistes véhiculant des styles de musique différents se réuniront au Pk 0 Soarano. La musique traditionnelle, celle urbaine et la musique des hauts-plateaux berceront les cœurs des  abonnés de cet endroit dans une soirée dénommée « Cabaret in Tanà ». Ry kala vazo, Jimmy Harison, Tana Group et Tovo J’hay partageront la scène pour assurer une ambiance parfaite.
  • Dans le cadre du festival « Madajazzcar », un cabaret avec Mampionona quintet, Hakon Storm, Mathisen feat Lova Bil, @ Tonny Mahefa Razafiarison & Volahasiniaina Linda aura lieu à l’hotel du Louvre, Antaninarenina à partir de 19h 30.
     
     
AutoDiff