Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Culture

Journée internationale du jazz - Les femmes à l’honneur

Publié le mercredi, 01 mai 2019

Tout au long de son histoire, le jazz est un moteur de transformation sociale positive et l’est encore aujourd’hui. C’est pourquoi l’UNESCO a créé  la journée  internationale du jazz. Depuis ses origines enracinées  dans l’esclavage, cette musique  a  fait  entendre sa voix  passionnée contre toutes les formes d’oppression. Elle est une langue de liberté qui parle au cœur de toutes des cultures. Tels sont les mots d’Irina Bokova, directrice générale de l’UNESCO de 2009 à 2017. A noter que Madagascar célèbre ladite journée depuis 2012. Cette année, la célébration est placée sous le thème « Jazz, femmes et développement ».

D'après le ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo,  c’est la première fois que ce département ministériel a participé à la célébration de la journée internationale du jazz. « Le jazz est une musique qui véhicule l’éducation, la paix, la fraternité, la liberté. C’est cette richesse qui nous captive. Ainsi, le ministère ne restera plus comme un observateur, quant à la promotion de la culture malagasy. Il y participera », avance le ministre. Chaque année, cet événement est marqué par un atelier de sensibilisation et initialisation au jazz pour les jeunes, un podium animé par plusieurs artistes et groupes reconnus, comme Rolf et Imiangaly, Mamy Robinson, Jazz Club du CGM,… Et un cabaret concert  au Kudéta Anosy  clôturait la journée.

Ainsi, une conférence- concert intitulée « Jazz, femmes, développement » a été au menu. Elle s’est tenue à la Bibliothèque nationale à Anosy et a vu la participation de Fanja Andriamanantena, Joëlle Claude, Zara Rajaonarisoa, Sity Rakoto, Antsiva Andriamasimanana ainsi que Nirindra Rafalimanana avec l’intervention des musiciens de l’Af jazz. Durant leur intervention, ces femmes, figures emblématiques du jazz à Madagascar et dans le monde, ont avancé leurs points de vue concernant leur  participation  ainsi qu’au développement de la communauté et le pays à travers toujours le jazz. Beaucoup pensent que la musique jazz est seulement faite pour les hommes mais la présence de ces femmes en témoigne leur volonté de promouvoir cette musique de la liberté.

Anatra R.

Fil infos

  • Emergence de Madagascar - Une majorité présidentielle s'avère indispensable à l'Assemblée nationale
  • Acquisition illicite de terrains - Un vice-président du Sénat soupçonné de détournement de biens publics
  • Violence basée sur le genre - Mialy Rajoelina prête à organiser une conférence internationale à Madagascar
  • Gestion de la Capitale - L'immobilisme de Lalao Ravalomanana agace
  • Président de la République  à Antsiranana - « Les travaux du « velirano » commenceront dans un mois »
  • Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux
  • Industrie sucrière de Brickaville - Andry Rajoelina siffle la fin des conflits
  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes

La Une

Editorial

  • Par amour !
    « Et l'amour en est le plus grand ! » Tel est le thème-phare cher au TGV/MAPAR. Une « profession de foi » que Rajoelina Andry Nirina porte en lui dans la profondeur de son cœur et de son âme, et cela, depuis sa tendre enfance et qu'il aime témoigner à tout vent, n'importe où et n'importe quand. A Ambilobe ou à Amboasary Atsimo ou à Toamasina ou à Antsiranana ou même à … Paris, Zandry Kely ne cesse de partager à quiconque qui veut l'entendre son amour pour sa patrie, pour ses compatriotes surtout ceux dans la tourmente. Une conviction voire un credo que le leader de la Révolution Orange, Rajoelina Andry, devenu Président de la République de Madagascar entend « prêcher » haut et fort. Le livre « Par Amour de la Patrie », à l'allure d'une autobiographie, qu'il publiait chez « Les guetteurs du Vent » à…

A bout portant

AutoDiff