Publié dans Culture

Collaboration Alliance française-consulat d'Espagne - Un concert classique avec Quatuor Squad

Publié le mercredi, 16 janvier 2019

Il n’ont plus rien à prouver, ils sont actuellement parmi les stars jouant de l’instrument à cordes.  A chacune de leur prestation, les membres du groupe Quatuor Squad y mettent toujours le feu. L’année dernière a particulièrement marqué le succès du groupe grâce à plusieurs collaborations avec des stars nationales comme Rak Roots ou encore Shyn ainsi qu’à travers plusieurs concerts exceptionnels dans lesquels innovations étaient toujours les maîtres mots. La reprise des bandes originales et intro de célèbres films comme celles du fameux Game of Thrones a également façonné son règne.

Cette année, la formation espère continuer sur la bonne voie et conquérir un large public tout en promouvant  musique, rythme  et celle qui lui tient à cœur : la musique classique. En effet, grâce à eux, ce genre n’est plus banalisé et les clichés et stéréotypes tournant autour ont subitement disparu, en tout cas pour ceux qui ont eu l’occasion d’entendre les merveilles qu’ils ont produites pendant ces quelques années. Les nouveautés s’enchaîneront sans nul doute cette année. Et pour commencer l’année en beauté, Quatuor Squad se produira pour un grand concert classique à l’Alliance française d’Antananarivo (Aft), le vendredi 25 janvier 2019, à 18h30. Il s’agit d’un spectacle organisé en collaboration avec le consulat d'Espagne.

A titre de rappel, le groupe Quatuor Squad est formé de quatre jeunes gens qui sont passionnés par les instruments à cordes. Il est notamment composé, entre autres, de Ravo Raboanarison (1er  violon), d'Andry Robison (2e violon), de Hervais Rabarison (Alto) et de Kiady Rakotomalala (violoncelle). Durant ce concert classique du 25 janvier, le Quatuor Squad reprendra des classiques mais également des thèmes appréciés par les jeunes. Le consulat d'Espagne étant le partenaire officiel de cet événement, des classiques hispaniques seront au rendez-vous. Interprèteront-ils les œuvres de compositeurs de la fin du XIXe et du début du XXe siècle ? Puisqu’effectivement, parmi les plus célèbres figurent Joaquin Turina, Gaspar Cassado, Tomas Breton et Enrique Fernandez Arbos, ce dernier étant l'un des principaux représentants de l'école espagnole de violon. Il n'y a qu'un seul moyen de le savoir, c’est de venir assister au show de ce vendredi. Jeunes et grands sauront savourer cette soirée qui s'annonce des plus grandioses. Les billets sont déjà en vente à l'Alliance française d'Antananarivo. A noter que le consulat d’Espagne à Antananarivo est la seule représentation d'Espagne à Madagascar. En effe, le consulat d'Espagne à Antananarivo est l'une des 62 représentations étrangères à Madagascar, et l'une des 47 représentations étrangères à Antananarivo.

T.A.

Fil infos

  • Graves diffamations contre le Chef de l'Etat - L'immobilisme du Gouvernement fait jaser
  • Région Betsiboka - L’Etat renforce la lutte contre l’insécurité
  • Projets sociaux - Le Président Andry Rajoelina exige du concret
  • Diffamation sur internet - La France, base arrière pour des cybercriminels malagasy ?
  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs

La Une

Editorial

  • Servir et non se faire servir !
    En tant que présidente de l'Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa, magistrate et députée d'Ambatofinandrahana, pour un second mandat de son état, mit le point sur le « i » dès l'entame de la mandature des nouveaux élus à Tsimbazaza. Face aux comportements qui frisent l'indélicatesse de certains élu(e)s et qui défrayent la chronique, Mme Razanamahasoa tient à préciser qu'un député en tant que représentant(e) du peuple a été élu pour servir les intérêts du « vahoaka » qu'il est censée représenter et non se faire servir comme un prince.

A bout portant

AutoDiff