Publié dans Culture

Nosy Be - Dernière ligne droite pour le festival Donia

Publié le mardi, 25 septembre 2018

L’événement musico-culturel majeur se tenant chaque année à Nosy Be Hell-Ville démarrera en trombe ce mercredi 26 septembre. Le comité du festival l’a annoncé officiellement durant une conférence de presse. Ceci suite à beaucoup de doutes comme quoi la manifestation n’aura pas lieu après son report de presque de  quatre mois. A rappeler que bon nombre de personnes intéressées par ce festival, notamment les Nosybéens ont demandé à l’organisateur de surseoir l’événement à la date habituelle, c’est-à-dire pendant la semaine de la Pentecôte,  afin d’éviter un Donia en plein Ramadan. Le cofestin ne pouvait donc qu’adhérer à leur sollicitation. Les préparatifs vont évidemment bon train et sont déjà presque finis. Cette année, le comité envisage d’organiser une grande fête puisque le plus ancien festival de la Grande île célèbre cette année ses vingt-cinq ans d’existence. La commémoration sera placée sous le thème

 

« Ensemble pour la paix dans le monde ». Vingt- cinq ans que le festival prône la joie de vivre, le respect et le fihavanana à travers ses activités. Une fête familiale conviviale mais qui a ses objectifs dont la promotion des talents à Madagascar. En effet, le  festival a déjà commencé par les présélections des candidats au concours miss et mister Donia 2018. La phase éliminatoire a été effectuée au Beach Bar Ambatoloaka. 8 candidats sur 30 ont été éliminés. Quant aux autres candidats, ils ont participé à la grande finale dans la soirée du samedi dernier au gymnase. A part les candidats qui viennent de Nosy Be, Antsiranana, Ambilobe, Mahajanga et Toliary ont leurs représentants.  Ainsi, avec la présence de l'artiste Rycia et El Melo, la soirée était réussie. Les membres du jury ont essayé de sélectionner les meilleurs malgré un choix difficile. Ainsi, après une longue délibération, la jeune fille âgée de 18 ans, originaire même de Nosy Be, Jechna Hassan était sacrée miss Donia 2018. Suivie de Winna et d’Anaïs 1ère et 2ème dauphine. Pour ce qui est du mister, c’est Robert, un jeune Tuléarois âgé de 25 ans qui a remporté le trophée suivi de Stephan (Mahajanga) et d’Isidore (Nosy Be) respectivement 1er et 2ème dauphin. Par ailleurs, un grand carnaval à travers les rues de Nosy Be ouvrira les festivités, tandis que le bal d’ouverture se tiendra  à La Banane Djamandzar, animé par la princesse du salegy Ninie Donia et Dj Mourchid. Pour les trois premiers spectacles nocturnes au stade d’Ambodivoanio, on trouve entre autres Black Nadia, Tence Mena et Sisca. Pour les autres jours, on appréciera notamment Dalvis, Viavy Chila et Wendy Cathalina, sans oublier le groupe réunionnais Manyan qui viendra parfaire l’ambiance. Les jeunes talents seront aussi sous le feu des projecteurs comme Minah Bolimakoa, Legendary, H-vy, Myn’S, Naej, Antoinette, A’Kalo, Miaro Vany et bien d’autres encore. Il importe de rappeler qu’outre son aspect culturel, le festival contribue également au rayonnement du tourisme au niveau national, régional et international.

 

T.A. 

Fil infos

  • Canal des Pangalanes et Route nationale 5 - Andry Rajoelina supervise le début des grands travaux
  • Représentants de Madagascar à l'extérieur - Les Enarques d'Androhibe priorisés
  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo
  • Mise en œuvre de l’éducation physique de qualité - L’Afrique honore le Président Rajoelina
  • Candidature de Naina Andriantsitohaina - Un écho favorable de tous bords
  • Transport illégal de ressources minières - Un kilo d’or et 255 g de saphir saisis à Ivato
  • Non candidature à la mairie de Tana - Marc Ravalomanana trahit ses partisans
  • Candidat à l’élection municipale - Naina Andriantsitohaina, le sauveur d’Antananarivo !
  • Élection municipale - Le TIM humilié à Tana

La Une

Editorial

  • Fin de carrière !
    Terminus, tout le monde descend. Du moins pour quelqu’un d’âge avancé dont le « périple » (électoral) doit s’arrêter là. Pour de bon, le vieux renonce, bien malgré lui, à continuer le voyage. Le périple prend fin. En dépit du chant de la sirène, Marc Ravalomanana se rend à l’évidence que désormais il va falloir qu’il rejoigne le rang des « has been ». Son époque est révolue. Eh oui, Ramose pour les habitués ou pour les victimes, c’est selon, prend sa retraite. Il a dû décliner l’offre pour être « candidat unique » proposée par les camarades du RMDM ou les appels pour porter l’étendard du parti par les inconditionnels de Bel-Air.  

A bout portant

AutoDiff