Publié dans Culture

Palais des sports - La mélodie des « Glita » émerveille le public

Publié le lundi, 06 août 2018

Chose promise, chose due... l'événement « Glita be » tant attendu par les amateurs de musique folk malagasy, organisé par Gasy'Events a tenu toutes ses promesses. Le temps d'un après-midi, hier au Palais des sports Mahamasina, le public a pu revivre, en compagnie des artistes les beaux moments passés au « Tamboho » que certaines personnes avaient eu l'occasion de passer. Chansons nostalgiques certes mais jouées avec un groupe d'artistes issus d'une génération différente.

L'essence même de la manifestation musicale est de réunir sur la même scène ceux qui sont considérés comme la nouvelle école de ce genre musical avec leurs aînés dont leurs morceaux immortels sont toujours interprétés par ces derniers. Les chansons ont donc été jouées de manière que les jeunes puissent les adorer sans enlever le côté folksong et la mélodie de la guitare. Evidemment, la salle du Palais des sports, semi-plein pour l'occasion était inondée d'un public confondu, et même les plus jeunes sont venus assister au concert qui a proposé plusieurs surprises à tous. Sur scène, les six cordes remplissent la scène tout en laissant une place à diverses décorations et à la sonorisation qui était, comme d'habitude, bluffante. Car même si à chaque chanson, trois ou quatre personnes se mettent à jouer de la guitare, y compris la basse de Sefo, l'arrangement était toujours au top, les vocales étaient bien distinctes tout comme la mélodie des instruments. Côté prestations, les « Glitabéens » ont enchaîné les titres sans bavardage. Tous vêtus d'un costume gasigasy brodés spécialement pour l'occasion, ils ont chanté un par un des titres gravés dans le cœur de tous. Et malgré que certaines chansons étaient oubliées pas l'assistance, cette dernière a chantonné à voix haute les refrains et les paroles. Le plaisir d'écouter un « Ikalakely » de Samoela chanté par Farah Gloum, Lilie et Inah, un « De hiaraka isika » de Levelo interprété par Ngiah Tse ou encore un
« Revirevinay taloha » d'Eric Manana repris par Benny & Bebey, Sammy, Rija Ramanantoanina et consorts, toujours accompagnés par Luc, Mahery, Nini & Jovin et Sefo aux guitares a été renouvelé. L'ambiance chaleureuse était là. Et en tout cas, ça l'était plus quand Samoela et Gothlieb ou encore Rija Ramanantoanina montent sur scène pour interpréter " Indray andro " de Rakoto ou encore Tselonina et les garçons reprendre « Lendrema » de Mahaleo. Ce qu'on peut dire c'est que le concert était bien organisé mais a sûrement manqué de communication, ce qui explique peut-être le nombre du public venu y assister. Comme  il a été prévu, 60 chansons étaient au répertoire mais avec ces grands artistes, on demande quand même des « bis ». Finalement, le concert s'est achevé assez tard. Mais tout le monde avait eu sa part du gâteau. La 9e édition est déjà attendue.
Tahiana Andrianiaina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Ampefiloha Ampatsakana - Un carrefour infernal
  • Trafics douaniers - Mbola Rajaonah devant le Pôle anti-corruption la semaine prochaine
  • Présence confirmée de Mohamed Alabbar, le créateur de Dubaï-city
  • Investiture du Président Rajoelina - 6 Chefs d'Etat présents à Mahamasina
  • Impostures et mensonges de Ny Rado R. - Des victimes prêtes à la confrontation
  • Investiture du Président Andry Rajoelina - Des invités de marque attendus
  • PM d'Andry Rajoelina - Les députés d'accord sur un nom
  • Election de Andry Rajoelina - Des félicitations à l'allure de demande de pardon !
  • Futur Gouvernement - De nouvelles têtes en perspective !
  • Ny Rado Rafalimanana - Un vantard de première catégorie !

La Une

Editorial

  • Concept de l'alternance
    Larousse définit, entre autres, le mot « alternance » en ces termes : « succession de pouvoir, dans un cadre démocratique, de deux tendances politiques différentes ». Selon le calendrier établi, la passation de pouvoir entre le Président sortant Rajaonarimampianina Rakotoarimanana Hery Martial et le Président nouvellement élu Rajoelina Andry Nirina doit se passer ce jour du vendredi 18 janvier 2019. Moment de très grande importance dans la mesure où Madagascar réalise un pas géant voire historique vers l'assise de la démocratie. Une étape essentielle pour la consolidation des acquis, si minimes soient-ils, sur le principe de la succession au pouvoir par la voie des urnes.

A bout portant

AutoDiff