Publié dans Culture

« Fiderana sy tso-drano 2018 » au CBA Alasora - Grande bénédiction et concert gratuit avec Joseph d’Af

Publié le mardi, 10 juillet 2018

Comme le verset biblique dans le Proverbe 10 : 21-22 affirme : « Les lèvres du juste dirigent beaucoup d'hommes, et les insensés meurent par défaut de raison. C'est la bénédiction de l'Eternel qui enrichit, et il ne la fait suivre d'aucun chagrin », la bénédiction est vraiment importante dans la vie des croyants, peu importe leur religion. En effet, l’objectif de l’événement « Fiderana sy tso-drano » comme l’intitulé l’indique est de bénir le peuple malagasy dans toute l’île mais surtout  de prier pour que tout le monde ait une vie encore plus meilleure en compagnie du Christ.  Arrivant cette année à sa énième édition, la manifestation culturelle et religieuse se déroulera cette fois-ci au Centre By-pass (CBA) Alasora le samedi 14 juillet prochain, un lieu pouvant accueillir jusqu’à 10.000 fidèles.

Une conférence de presse s’est tenue hier, à l’hôtel Colbert avec l’organisateur qui n’est autre que le Foyer Chrétien International, afin d’annoncer la programmation pour ce grand rendez-vous. « En fait, il s’agit d’un rendez-vous annuel où nous convions tous les fidèles de la Capitale et même d’ailleurs pour une journée de prière et de bénédiction. L’objectif n’est pas de collecter des fonds ou encore d’appeler les croyants à venir dans telle ou telle église, notre but c’est une prière collective où tout le monde demande le pardon à Dieu pour une vie plus meilleure. Nous prierons sur divers domaines, notamment l’éducation, la vie sociale des Malagasy et du pays, ainsi que la vie politique à Madagascar et bien d’autres encore », explique un responsable.
Paroles saintes
Selon toujours l’explication de l’organisateur, l’événement sera totalement gratuit et sans cueillette de dîme ou « rakitra » pour écarter toutes mauvaises pensées comme quoi  la religion serait un moyen pour collecter rapidement de l’argent. Pour l’occasion, le Bishop ou le pasteur Andrianasolo Lalaina donnera la bénédiction. Une personne qui a, selon les informations, un don spécial pour bénir les gens. « Les bénédictions seront spéciales pour l’occasion. Nous prierons sur les fortunes personnelles, sur la vie privée...et  sur d’autres sujets. Après le rendez-vous, nous n’allons pas demander aux fidèles d’aller rejoindre une église, l’important n’est pas le nom de la chapelle où ils prient, le but est que tout le monde se tourne vers Dieu et le prend pour régner dans son cœur. A noter que nous prierons aussi pour la nation en cette période critique que subit Madagascar », explique le Bishop. Par ailleurs, la journée de prière et de bénédiction sera ponctuée par un grand spectacle évangélique avec le groupe Joseph d’Af. Pendant environ 3 heures de show non stop, la formation revisitera toutes ses meilleures chansons sur scène. Déjà préparé pour donner le meilleur de lui-même, le jeune homme affirme vouloir donner un show inédit pour les fidèles mais surtout prêcher la bonne parole pour tous à travers ses textes. Il  y aura un espace Vip pour les personnalités publiques et personnes âgées. Un moment de partage, de prière et de retrouvailles à ne pas louper.
Tahiana Andrianiaina

Fil infos

  • Lalao Ravalomanana et Riana R. - L’heure de rendre des comptes !
  • Menace du TIM - Un pansement sur une jambe de bois
  • Vote historique - Tana élit un maire pro-régime pour la première fois !
  • Restitution des îles malagasy l'océan Indien - L'Etat lance la mobilisation nationale
  • Confrontation de listes électorales - Le TIM se trompe de porte
  • Ambovombe Androy - Un candidat attaque la CENI
  • Haute Cour de Justice - Dix dossiers transmis à l’Assemblée nationale
  • Assainissement de la liste électorale - Une affaire de tout un chacun
  • Tension politique et santé publique - Mialy Rajoelina apporte fraîcheur et assurance
  • Parti HVM - Plus de raison d'être

La Une

Editorial

  • Quid de la souveraineté nationale
    Rajoelina Andry Nirina consulte. Le Gouvernement relance et mobilise. Et pour cause, la souveraineté nationale piétinée. A l’approche du 40ème anniversaire de la résolution 34/91 de l’assemblée générale des Nations Unies du 12 décembre 1979 donnant gain de cause à l’Etat malagasy sur la question des Iles Eparses (Les Glorieuses, Juan de Nova, Bassas da India, Europa et Tromelin), le pays s’apprête à faire valoir son droit. A travers cette historique résolution, l’ONU reconnait la souveraineté de Madagasikara sur ces « perles » de l’océan Indien et recommande à la France d’entamer le dialogue avec l’Etat malagasy en vue de la rétrocession.   Quarante ans après, rien ne bouge ! Les bases d’un vrai et authentique dialogue n’ont même pas  été jetées. La France évite et crée des manœuvres dilatoires. Bref, elle se moque indifféremment.Le Gouvernement malagasy en place, dans son droit les plus légitimes, relance « l’affaire ». Selon le porte-parole Lalatiana Rakotondrazafy, ministre…

A bout portant

AutoDiff