Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Culture

Tanora Masina Itaosy au Palais des sports - Guichets fermés, la chorale en totale communion avec les fidèles

Publié le lundi, 09 juillet 2018

Une grande occasion pour rendre gloire à Dieu pour les fidèles, en particulier les fans de la chorale évangélique Tanora Masina Itaosy (TMI). Hier, le Palais des sports Mahamasina a fait son plein, la foule était au rendez-vous et ne voulait en aucun cas manquer le spectacle de l'année de la formation. Puisqu'effectivement, TMI n'est pas le genre de groupe qui s'affiche tout au long de l'année, dans des églises et concerts privés certes, mais pas dans de grandes salles de spectacle comme le Palais des sports.

C'était donc en quelque sorte le rendez-vous à ne pas louper pour tous. Le public était comme d'habitude composé de personnes de tous âges. Filles et garçons étaient présents pour rendre gloire à Dieu à travers les chansons et les chaînes de prière effectuées tout au long du concert. Les membres de la formation, de leur côté, étaient au grand complet avec bien sûr les musiciens qui sont venus donner une touche plus vivante au spectacle. Habillés en tenue correcte, longues robes pour les filles et costards pour les garçons, tout était parfait. Une nouvelle tenue du groupe a même été présentée. Colorée en violet et en jaune et sur laquelle il est tricoté un dessin de pigeon désignant l’esprit saint. Scène, lumières, sonorisation et bien sûr les fameux grands écrans sur lesquels sont diffusées les paroles pour que le public ne se perde étaient au top. Sans fausses notes, la chorale a enchaîné ses meilleures chansons. Comme à l'accoutumée, Lovaniaina Rakotondraiavo, auteur et compositeur mais également le chef de chœur au sein de la chorale enchaîne les prières et les remerciements au Seigneur sans oublier les versets bibliques et prières qui sont de mèche avec chaque morceau chanté.
Surprises
Quelques mouvements chorégraphiques d'ensemble avec les rythmes des régions et le public qui ne se tient pas assis qui danse et chante à tue-tête. Ce qui rend exceptionnelle la TMI est surtout sa capacité de faire chanter en solo ses membres. Ces derniers se succèdent sur le devant de la scène, tous avec une excellente voix. « Matokia », « Fitsarana » ou encore avec « Ahy Jesosy », la douceur de la mélodie lâchée par les instruments décorés des voix d'ensemble a fait coulé les larmes de plus d'un. D'autres ont été poignardés par les paroles en s'identifiant dans les chansons et ont sûrement donné à l'instant même leur cœur à Jésus. C'est d'ailleurs le but du groupe qui est de faire retourner les Malagasy vers Jésus car c'est l'unique moyen de sauver Madagascar. Prière pour la nation, pour les dirigeants, pour tous les fidèles, pour les malades et sans abris, bref tout le monde a tous eu sa part de bénédiction pour l'occasion. Grosse surprise de l'après-midi, Sdn ou Sedy, ancien auteur compositeur de la formation mais habitant à l’étranger est venu spécialement pour le concert. Actuellement, il est déjà à la tête d'une chorale baptisée KTLM « Fahazavana », à Val-de-Marne, France. A noter qu'il est derrière les grands tubes comme « Kalvary », « Fitsarana » ou encore « Mamelà ny Nosinay ». Il est d’ailleurs venu avec deux représentants de cette chorale pour chanter avec TMI la chanson « Tiako ano Jesosy » dont il est lui-même le compositeur. Et bien sûr, les surprises ne se sont pas arrêtées là, en guise de transition de la première à la deuxième partie, Laurent Rakotomamonjy a chanté quelques morceaux pour le plus grand bonheur des fidèles. On a même insisté pour qu’il fasse le solo de la chanson phare de la chorale pour sa rentrée dans la deuxième période du show. Dans la seconde partie, de nouveaux singles ont été présentés notamment « Ekeo ny sitrapony », cependant, 99% des chansons entonnées étaient déjà connues. Danses, chansons, paroles saintes et surtout bonne humeur étaient au menu.
Tahiana Andrianiaina

Fil infos

  • Lutte contre l’insécurité - Le Président de la République offre un avion Casa, trois hélicoptères, 5 avions Cessna, une centaine de véhicules tout-terrain aux Forces de l’ordre !
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea admirés par tout un peuple
  • Festivités du 26 juin - Le Président Andry Rajoelina aux côtés de la population
  • Premier ministre Christian Ntsay - « La dette de 170 milliards d’ariary envers le secteur pétrolier apurée »
  • Coupe d’Afrique des Nations 2019 - « Alefa Barea ! »
  • Nouveaux contrats d’approvisionnement de la JIRAMA - En cours de finalisation !
  • Arrêt des subventions aux pétroliers - 240 milliards d’ariary disponibles pour des projets étatiques
  • Baisse conséquente du prix du pétrole lampant - Le régime priorise les plus vulnérables
  • Véronique Vouland Aneini - « Beaucoup d'espoirs se lèvent à Madagascar »
  • Maison centrale de Nosy Be - Les mineurs incarcérés avec les adultes

Editorial

  • Jouissances populaires
    Que la fête commence !  Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la Fête nationale battent leur plein. A Antananarivo, la Capitale de Madagasikara, c’est l’effervescence. Dans tous les quartiers des six Arrondissements, différentes animations pour tous les âges et pour tous les goûts sont prévues (kermesses, mini-podiums, etc). Sur l’Avenue de l’Indépendance, le podium central surchauffe l’ambiance. A Betongolo, la Fête de l’Armée reprend ses droits avec des attractions diverses (stands de tir, baby-foot, etc). En cette fin de journée, le clou de la Fête, ce sera un grand show de feu d’artifice à Anosy. Bref, c’est la fête populaire dans la Ville des Mille ! Des jouissances populaires auxquelles tous, sans distinction de religion ou de régions ni de niveau de vie encore moins de responsabilité du haut de l’échelle de l’Etat jusqu’au plus bas de l’étage, sont conviés. Dans les provinces, l’ambiance populaire est également au…

A bout portant

AutoDiff