Publié dans Culture

Vakodrazana - Le groupe Andry Mahitsy célèbre ses 35 ans d'existence

Publié le lundi, 14 mai 2018

Un groupe qui n'est pas très connu par le grand public mais considéré comme une grande formation par les amateurs de Vakodrazana, Andry Mahitsy célèbre déjà cette année ses 35 ans d'existence. Ayant toujours essayé de promouvoir cette culture et richesse culturelle malgache qu'est le Vakodrazana, la formation a toujours travaillé doucement mais...sûrement. Depuis son existence, Andry Mahitsy a toujours mis en avant la culture malgache tout en gardant l'objectif d'éduquer les compatriotes à travers ses oeuvres mais également diverses activités.

En effet, selon l'explication du leader du groupe lequel ne se limite pas au chant mais effectue de temps en temps plusieurs projets sociaux. En tout cas, la célébration des 35 bougies de la troupe se fera en grande pompe et marquée par plusieurs événements dont une grande foire qui se déroulera du 24 au 27 mai prochains dans la Capitale. Il s'agit d'une manifestation mêlant musique, culture, économie et artisanat mais s'étalera également sur le sujet environnemental qui intéresse depuis le début la formation.
Projets
« Durant ces 35 ans, nous avons pas mal effectué plusieurs projets qui ne se limitent pas uniquement à la musique. Nous avons entre autres mis en place notre propre studio d'enregistrement qui est ouvert aux autres groupes de Vakodrazana.Le fait de ne pouvoiravoir accès dans un studio est un blocage pour les troupes dans la réalisation de leurs projets comme des albums ou tout simplement des singles. Nous avons aussi effectué plusieurs tournées nationales et encore une fois, nos activités ne se sont pas limitées au chant. Durant nos voyages, nous avons organisé plusieurs événements et divertissements tout en restant sur la base de l'éducation citoyenne. Des sorties à l'étranger ont aussi été organisées. Par ailleurs, un Ceg vert comme à Ifanja, en collaboration avec Dama de Mahaleo, a été mis en oeuvre, des vaccinations et bien d'autres encore », explique Rabemananjara Michel, président fondateur de Andry Mahitsy.
Avenir
Par ailleurs, le groupe témoigne de l'évolution de la musique malgache en particulier celle du Vakodrazana malagasy. « Nous avons reçu des soutiens de la part de plusieurs personnages et sociétés. Cela a créé une grande motivation chez nous car la vision de cette culture change petit à petit. Beaucoup s'intéressent au Vakodrazana si avant, il était toujours laissé de côté et ignoré. Aujourd'hui, le public est devenu large et je pense qu'il a encore de l'avenir dans la Grande île », continue t-il. Des soutiens financiers ont en effet été octroyés au groupe afin de pouvoir mener à bien ses projets visant à la promotion de la culture notamment Cnaps, groupe Rossy, Fimpima, Smart, Madagastar, Orn, Ivokolo Cemdlac et bien d'autres encore. Par ailleurs, la priorité du groupe est de faire rayonner le Vakodrazana et pourquoi pas de concourir auprès des autres cultures en vogue du moment.
Tahiana Andrianiaina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés
  • Ambilobe - Deux attaques à main armée en l’espace de 24 h
  • Réhabilitation de Notre-Dame de Paris - Un élan de solidarité à copier !
  • Elections municipales 2019 - Antananarivo à la recherche de la perle rare !
  • Tensions entre HVM au Sénat - 35 sénateurs signent une demande de session extraordinaire
  • Faux diplômes - Le directeur régional de la pêche de Mahajanga sous Md
  • Evacuation sanitaire d’une prisonnière - Le BIANCO et le PAC saisis de l’affaire
  • Forêt de Vohibola - « Nous étions purement et simplement kidnappés », dixit des Tangalamena
  • Réhabilitation et bitumage de la route Ambilobe-Vohémar - Andry Rajoelina passe à l’action
  • Corruption, faux et usage de faux - L’épouse d’un officier sous MD, un haut responsable du centre immatriculateur sous contrôle judiciaire

Editorial

  • Cœur en flammes !
    Notre-Dame de Paris s’embrase. « Le cœur en  cendres » titrait à la Une un célèbre quotidien parisien. En effet, le cœur de Paris sinon le cœur de la France voire le cœur de l’Europe a pris feu ! Sans doute, Notre-Dame de Paris est le symbole national de l’Histoire de France. Un des édifices historiques qui témoigne de la valeur culturelle et religieuse des Français. Bâti en 1163 dans l’Ile de la Cité,  sous le règne de Louis VII et à l’initiative de l’évêque de Paris, Maurice de Sully, elle ne sera achevée, du moins la structure principale, qu’en 1345. La durée des travaux s’étalait donc sur deux siècles. A titre de comparaison hâtive, les ouvriers ont mis trente ans pour finir les travaux de construction de l’Arc de Triomphe sur la Place de l’Etoile à Paris (1806-1836), et cela, malgré la pression impatiente du commanditaire des travaux, un certain Napoléon 1er.…

A bout portant

AutoDiff