Publié dans Culture

Concert - Poetic Lover fait son grand retour et donnera un concert à Madagascar

Publié le mardi, 10 avril 2018

Une formation toujours aussi appréciée même par la nouvelle génération de mélomane, Poetic Lover venant de signer son grand retour donnera un grand concert à Madagascar. L'annonce a été effectuée sur les réseaux sociaux, notamment sur la page officielle de Kanto & Kintana Madagascar, organisateur de l'événement montrant une magnifique affiche avec une belle photo des membres ainsi que le lieu et la date du concert.

Le rendez-vous est alors fixé au 18 mai prochain au Palais des sports et de la culture Mahamasina. Le groupe toujours composé de Carry Kani, Jay Kani, Dré et Little T fera le plaisir de faire revivre aux Malagasy ses plus grands tubes comme " Qu'il en soit ainsi ", " Darling faisons l'amour ce soir ", " Fier d'avoir ton love " et bien sur l'incontournable " Cette femme ".
Un début
En 1997, alors que les groupes Alliage, 2Be3 et G-Squad étaient à l'apogée de leur succès, un nouveau boys band faisait son apparition sur la scène française. Révélés dans Graine de stars, émission dont ils étaient à l'époque sortis vainqueurs, les Poetic Lover s'étaient dévoilés avec leur tube « Prenons notre temps ». S'en sont suivis plusieurs autres titres tels que « Qu'il en soit
ainsi », « Fier d'avoir ton love », tous extraits de l'album
« Amants poétiques », certifié disque de platine. Ensuite, ils ont sorti en 2000 un second album, « Conquête », qui n'avait malheureusement pas rencontré le succès escompté. Influencés par la soul et le Rn'B, les Poetic Lover ont hissé de 1997 à 2000 six singles. Plus de deux décennies après ses débuts, la formation a toutefois créé la surprise en révélant qu'elle se reformait après avoir tenté sa chance en solo. " Ça y'est c'est officiel... Après une très sérieuse discussion autour d'un super repas japonais, la décision a été prise. Les 4 fantastiques que sont Rud, Jay, Dre & Rod vous annonceront bientôt dans un direct live le retour officiel des Poetic Lover ".
Destination
Les Malagasy sont-ils donc chanceux? La question se pose tout de même puisqu'après
un grand come back de ce groupe qui est sans doute une grosse pointure de l'industrie musicale française, il choisit la Grande île comme cible d'un grand événement. Après l'annonce de son retour en janvier, Poetic Lover n'a pas encore donné un concert, en tout cas, aucune publication ni affiche n'a été faite ni dans son site ni sur sa page facebook. Il y a donc une forte chance que ce spectacle à Madagascar est le premier que la formation effectuera après leur grand retour. Un immense honneur pour le pays qui accueille sur sa scène un groupe de renom qui a déjà vendu à plus de 300.000 exemplaires ses deux albums. Quoi qu'il en soit, le public malagasy est enthousiaste à voir pour la première fois la face de ses idoles. Et malgré que certains jeunes ne connaissent pas le groupe, beaucoup seront au rendez-vous et découvriront le talent des 4 fantastiques. Une prestation s'annonçant grandiose à ne pas louper.
Tahiana Andrianiaina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

La Une

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff