Publié dans Culture

Assise nationale des « ray aman-dreny ara-drazana » - Sauvegarder à tout prix les valeurs et la culture malagasy

Publié le vendredi, 15 septembre 2017

La diversité culturelle est une caractéristique inhérente à l'humanité, elle constitue un patrimoine commun de l'humanité et crée un monde riche et varié qui élargit les choix possibles, nourrit les capacités et les valeurs humaines. Ces quelques lignes tirées du préambule de la convention de l'Unesco sur la culture, montre suffisamment l'importance qu'il y a à promouvoir et à protéger la diversité culturelle.

Madagascar a un peu négligé la diversité culturelle. Actuellement, les acteurs culturels la mettent à sa vraie place pour en faire une arme pour le développement du pays. Malheureusement, plusieurs problèmes leur empêchent d'effectuer cette tâche à ne citer que le manque de soutien financier et l'incompétence des hommes responsables politiques, du Gouvernement et des officiels locaux qui ne comprennent pas la spécificité de l'activité artistique. Il y a également la faiblesse de la professionnalisation des acteurs ; l'insuffisance des capacités de production et d'adaptation des acteurs culturels aux diverses mutations du secteur et un déficit de capacité à mettre de la plus-value sur le potentiel créatif existant mais surtout le déficit de l'aménagement culturel du territoire national marqué par une concentration des infrastructures et des évènements culturels. Sauvegarder et promouvoir la culture et les valeurs malagasy sont ainsi les devoirs de tous, mais avant tout des patriarches de toutes les régions de la Grande île ou les « Ray aman-dreny ara-drazana ». Ces derniers préparent actuellement un congrès national ethnique dans le but de bien gérer les valeurs et la culture de l'île ainsi que des 22 régions. Cela fait maintenant deux ans qu'un comité d'organisation de cette assise a été mis en place pour communiquer les décisions prises durant la conférence qui se tiendra à Ambohimanga le 21 septembre prochain, au Tranoben' Imerina.  « Ce congrès à Antananarivo ne sera que le début, les dates des prochaines assises seront prochainement choisies. La manifestation nationale deviendra donc itinérante car elle sera aussi organisée dans d'autres régions. Nous allons également essayer de définir une date de notre nouvel an à Madagascar mais aussi, le Fandroana effectuée en mars et avril auparavant sera de nouveau repris », confie Randrianatoandro Robert de Tranoben'Imerina.
T.A.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Saisie de bois de rose chez TIKO Sambaina - Opération menée par Rolly Mercia
  • 69 ans aujourd’hui - Marc Ravalomanana plombé par son âge
  • Ministère de la Justice - Tout manquement professionnel n’est toléré
  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana

La Une

Editorial

  • Indétrônable
    Le « duel » mettant aux prises les deux finalistes pour le second tour du 19 décembre 2018 montra une nette avance en faveur du jeune et perspicace leader de la Révolution Orange portant le dossard n° 13. Apparemment, Andry Nirina Rajoelina (ANR) gardait jalousement son poste de pole position vis-à-vis de son « éternel adversaire », Marc Ravalomanana du numéro 25. Le premier débat télévisé de deux heures et demie, à l’intention des deux candidats admis au deuxième tour et organisé par la chaîne nationale publique TVM se déroulait ce dimanche dernier dans une ambiance de pugilat quelque peu ...déséquilibré.  Durant toute la séance du débat, le poulain du TGV/MAPAR ne se sentait, à aucun moment, déséquilibré nonobstant le comportement parfois provocateur de l’autre appuyé par lui des partisans qui ne se gênaient pas à des scènes de provocations. Au contraire, loin d’être perturbé, il (ANR) perce.

A bout portant

AutoDiff