Publié dans Culture

Haify mampihavana – 4e édition - La richesse gastronomique malgache à l’honneur

Publié le mardi, 29 août 2017

Madagascar, l’île-continent, l’île rouge, peu importe le nom qu’on lui doit, cette contrée demeure une destination de choix pour les touristes souhaitant partir en vacances dans la région de l’océan Indien. S’il y a une raison qui fait d’elle l’un des pays les plus prisés par les voyageurs en Afrique, c’est sa richesse, autant naturelle que culturelle. La grande ile dispose d’une richesse gastronomique inouïe  attirante et alléchante.

C’est cette diversité des plats et spécialités malgaches que l’événement
« Haify mampihavana » organisé par l’association Wtam ou women tourism association for Madagascar va mettre en lumière. Une manifestation appuyée par la national tourism development s.a (ntd s.a), dans son objectif de soutien à toutes initiatives locales permettant la promotion de la destination Madagascar. Valoriser l’art culinaire national, tout en mettant un point d’honneur à promouvoir les produits et les spécialités qui font briller Madagascar aux yeux du monde dans la scène gastronomique internationale, c’est dans cette optique que ce rendez-vous a vu le jour. Entamant déjà sa 4e édition, la manifestation se déroulera dans la fameuse place historique du jardin d’Andohalo le samedi 30 septembre et le dimanche 1er octobre.
Encore une fois, « Haify mampihavana », invite les professionnels à se joindre à eux et à faire valoir leur savoir-faire, quant à l’art culinaire typiquement malgache et leur maîtrise des produits du terroir mais surtout réconcilie, par la même occasion, le public avec ces plats propres à la Grande île. Partage, découverte, promotion seront donc les mots maitres de l’événement. Selon l’organisateur, une quarantaine de stands seront mis en place de 9h à 17h30 durant les deux jours de festivités pour étaler les différentes saveurs du terroir, des mets des régions de l’ile. L’art culinaire indonésien mais aussi  les créations ou les plats traditionnels revisités seront aussi présents pour le plaisir des gourmands.
Concours et ateliers
Comme chaque année, dans le cadre de cet événement s’organise, en collaboration avec la ville d’Antananarivo, le concours dédié aux tout-petits intitulé « tsikonina ». Arrivant également à sa 4e édition, le challenge verra la participation de 150 enfants finalistes lors des sélections réalisées par la Municipalité en juin 2017. Par ailleurs, les jeunes cordons bleus auront aussi leur part du gâteau. Des « ateliers d’apprentissage haify » seront organisés pour les lauréates des concours « jeune chef haify » des éditions 2015 -2016, avec chef Mariette Andrianjaka, leur marraine, présidente d’honneur de Wtam. Ces vainqueurs sont des jeunes diplômés du  réseau
de centres de formation membres en « thr » du Conforth. Leurs apprentissages se baseront notamment sur les rouages et technicités de l’art de la gastronomie malagasy et sur la production du gusto-olfactive originale du « tsirogasy » ; le plateau technique sera l’il giardino du jardin d’Andohalo. Ces apprentis seront attestés par le Cs2pc-Thr et le Wtam et listés dans une base de données qui permettra de suivre leurs insertions professionnelles et leurs compétences. A noter que la plateforme Cs2pc-Thr qui soutient cet atelier est en charge de la mise en œuvre des réformes dans la formation professionnelle du secteur tourisme, dont l’un des axes stratégiques est le transfert de savoir-faire par l’apprentissage.
Tahiana Andrianiaina

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Séjour irrégulier à Madagascar - L'Etat joue avec le feu
  • Ambanja - Recrudescence de vol de vanille immature
  • Affaire « Villa Elisabeth » - Plusieurs individus auditionnés par le Bianco
  • Salon international de l'habitat - Evolution du professionnalisme des acteurs de la construction
  • Antsakabary - L'exaction policière filmée
  • Coliseum Antsonjombe - La Première dame snobe les collégiens
  • Commune urbaine d’Antananarivo - Vivement le contrôle du Bianco et de l’Ige, selon le deuxième adjoint au maire
  • Etablissements scolaires publics - Rajaonarimampianina infantilise le peuple
  • Analamahitsy - Tentative d'assassinat sur un ressortissant français
  • Avant -projet de Code électoral - Des partis politiques maintiennent leur pression sur le gouvernement

La Une

Editorial

  • Et ça continue !
    La série noire continue ! Elle s'aggrave même ! Antananarivo rejoint le triste record des violences, à mains armées, de certaines villes latino-américaines. Kidnappings, rapts et règlements de compte entre factions rivales font, ces derniers temps, le quotidien de la Capitale.Madagascar, une plaque tournante des trafics dans l'océan Indien et un passage obligé des grands circuits internationaux, risquerait fort d'être transformé en champ de bataille où les luttes, sans merci, d'influences entre les grandes puissances feraient rage.

A bout portant

AutoDiff